23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 05:08

 


Archimandrite Dr. Job Getcha:
À l’occasion de la publication récente de deux recueils
le P. Job Getcha m’a communiqué le compte-rendu
qu’on lira ci-dessous. Je lui renouvelle mes
remerciements pour sa fidélité à « Graecia orthodoxa » 
ainsi que pour la générosité avec laquelleil contribue
à ce blog. 

Écrits d’un exilé du Mont Athos 

En 1947, Basile Krivochéine, moine du monastère
russe de Saint-Panteleimon, fut expulsé du Mont Athos
après y avoir passé vingt-deux ans. Il était soupçonné par les autorités grecques
de sympathies prosoviétiques, lui qui avait pourtant combattu dans l’Armée des volontaires
du côté des Blancs, au moment de la Révolution bolchevique. Dans ses mémoires posthumes,
qui viennent de paraître aux éditions du Cerf sous le titre Mémoire de deux mondes (coll
. “ L’Histoire à vif ”), il nous dévoile quelques événements palpitants de sa vie.

D’apparence éclectique, ce livre est composé de deux parties (la Révolution ;
mémoires d’Église) et comprend cinq chapitres, composés et publiés séparément à l’origine.
Mais rien n’y est dit de son séjour au Mont Athos. Ainsi, après lecture du chapitre sur « l’année 1919 »,
on se demande pourquoi celui qui allait finir ses jours comme archevêque dans l’émigration
russe garde le silence sur son expérience à la Sainte Montagne, où il arriva en 1924.....
SUITE « Graecia orthodoxa » 



Conjointement à ce premier ouvrage, un recueil d’articles de Basile Krivochéine est paru
aux éditions du Cerf dans la collection “ Patrimoine – Orthodoxie ” sous le titre "Dieu,
l’homme, l’Église. Lecture des Pères de l’Église". Il s’agit de douze études patristiques
traduites en français, mais publiées en russe du vivant de l’auteur, soit sous forme de livret,
soit en tant qu’articles dans le Messager de l’exarchat du patriarche russe en Europe
occidentale, dont l’auteur avait été le rédacteur en chef. L’éditeur a fait le choix judicieux de
les livrer au lecteur francophone dans l’ordre chronologique de leur première parution. 

Nous savons que c’est à Saint-Panteleimon, où il avait été chargé d’inventorier les archives
et les manuscrits du monastère, que le jeune moine Basile avait eu un premier contact
avec le patrimoine des Pères et des auteurs byzantins. Mais ce n’est qu’une fois exilé du
Mont Athos qu’il contribua d’une manière significative au renouveau patristique en tant
que pionnier des études palamites1, spécialiste et éditeur des catéchèses de
Syméon le Nouveau Théologien2, collaborateur du Greek Patristic Lexicon de G. Lampe
et fidèle participant des congrès internationaux de patristique de l’Université d’Oxford..... 
SUITE « Graecia orthodoxa » 

............................. 
Archimandrite Dr. Job Getcha 
Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe auprès du 
Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy-Genève 

 

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Le monde orthodoxe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch