21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 05:20

aeof.jpg

Alors que plusieurs pays arabes du Moyen Orient continuent à être ensanglantés par des mouvements de soulèvements populaires et les répressions violentes qui s'en suivent de la part de régimes autoritaires, l'Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF), réunie à Paris le 12 mai 2011, sous la présidence du métropolite Emmanuel (diocèse du patriarcat oecuménique), s'est exprimée sur la situation difficile qu'ont à faire face les peuples du Moyen-Orient, et notamment les communautés minoritaires chrétiennes, indique un communiqué diffusé le 16 mai. Les évêques de l'AEOF y ont  fait part de " leur inquiétude quant aux retombées de cette situation sur le vécu et l'avenir des chrétiens d'Orient ". Ils se déclarent " préoccupés de la montée des tensions communautaires qui se développent d'une manière inquiétante ici et là dans cette région, dont les peuples aspirent à la démocratie et à un vécu digne et libre ", et plus particulièrement " par le climat d'insécurité et par les violences qui persistent et continuent à menacer les chrétiens d'Orient dans leur quotidien et dans le vécu de leur foi "" Les évêques orthodoxes [de France] soutiennent bien évidemment la dynamique en faveur du développement de la démocratie dans les pays arabes. Mais ils considèrent aussi, dans ce contexte, qu'il est nécessaire d'inscrire et de consolider cette dynamique dans des réformes structurelles, constitutionnelles et juridiques, qui garantissent aux chrétiens d'Orient, personnes et communautés, au même titre que les autres composantes de ces sociétés, une "citoyenneté" réelle. Une citoyenneté qui ne peut être fondée que sur une égalité des droits et des obligations ainsi que sur le principe de respect des libertés essentielles et fondamentales, notamment de pensée, de conscience et de culte ", souligne ce communiqué. " Toutes les initiatives et concertations qui peuvent aider à faire avancer cette prise de conscience et cette évolution sont aujourd'hui nécessaires et les bienvenues ", poursuivent les évêques qui tienne à saluer l'initiative prise dans ce contexte, par le patriarche oecuménique Bartholomée Ier de réunir en sommet, en septembre prochain, au siège du patriarcat oecuménique, à Istanbul (Turquie), les primats des Eglises orthodoxes d'Alexandrie, d'Antioche, de Jérusalem et de Chypre, qui sont " directement concernées par les évènements au Moyen Orient " afin de " se concerter ensemble sur la situation des chrétiens dans cette région, et particulièrement celle des Eglises orthodoxes locales "" Les évêques orthodoxes de France en appellent aussi plus particulièrement aux autorités françaises pour agir notamment auprès des instances internationales et des autorités locales des pays concernés du Moyen Orient, non seulement pour préserver la sécurité des chrétiens d'Orient mais aussi afin de contribuer à établir le cadre juridique et constitutionnel "citoyen " qui pérennise une présence digne et libre des chrétiens d'Orient, personnes et communautés ", peut-on lire encore dans ce communiqué.link
 
source:orthodoxpress
Par jeunes-orthodoxes 
Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Le monde orthodoxe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch