14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 06:58

12/06/2011 à 01h17 - 

 
Les activistes du parti politique du Kosovo "Vetevendosje" ont lapidé un autobus avec des Serbes du Kosovo qui sont allés, à l'occasion de la commémoration des âmes, au cimetière Orthodoxe à Djakovica. Aucun blessé n'a été signalé. Deux personnes ont été arrêtés puis relâchés après interrogatoire.

Groblje Djakovica


Ivanovic: Une atmosphère malsaine à Djakovica

Secrétaire d'Etat pour le Kosovo-Metochie, Oliver Ivanovic, a condamné l'attentat perpétré aujourd'hui contre un convoi de Serbes qui ont été escortés par la police venus visiter le cimetière de Djakovica, notant que dans cette ville demeure une atmosphère malsaine.

Ivanovic a déclaré à "Tanjug" que Djakovica était un «cas difficile» et qu'il regrettait les victimes Albanaises dans cette ville pendant le conflit du Kosovo, mais que cette réaction de la population locale à la venue des Serbes à l'occasion du service commémoratif, est totalement inappropriée.

Ivanovic se dit extrêment proccupé par le manque de réaction des politiciens du Kosovo et de la communauté internationale après ces incidents et d'autres similaires.

Le porte-parole régional du KPS (Police du Kosovo) Zeqir Kelmendi a déclaré pour "Tanjug" que la police a arrêté une femme (59) et un jeune homme (23), tout 2 de nationalité Albanaise, qui ont un lapidé le bus peu avant midi.

«Les autobus ont été touchés par de petites pierres, il n'y avait donc pas de dommages ou de blessures lors de l'incident. La police a arrêté deux personnes, qui, après l'audience, par décision du juge d'instruction, ont été remis en liberté provisoire. L'affaire est traitée comme une perturbation de la paix et l'ordre public », a déclaré Kelmendi.

Les chrétiens orthodoxes de la partie nord de "Kosovska Mitrovica" se sont organisés avec escorte du KPS pour visiter les tombes de leurs proches dans la partie sud de la ville.

"Nous avons visité le cimetière qui est situé dans la ville, puis nous nous sommes rendu après au temple de la Sainte Vierge, et après avoir quitté le temple, nous avons été lapidés, mais nous sommes sous la forte escorte des unités spéciales du Service de police du Kosovo et de l'EULEX sortient de Djakovica», a déclaré Maire Đokica Stanojevic.

Les fidèles ont quittés Djakovica par manque de sécurité et se sont dirigés vers la ville de Decani.


90% des monuments ont été détruits au cimetière

Les agents du KPS ont assurés la sécurité des fidèles durant toute la période. Au cimetière, dans la partie sud de Kosovska Mitrovica a été démolis ou profanées plus de 90% des monuments.

Au cours de la journée de la veille, l'herbe a été fauchée au cimetière de Kosovska Mitrovica  pour faciliter la visite d'aujourd'hui du cimetière à déclaré l'archiprêtre Stavrophor Milija Arsović.

«Depuis 1999. Jusqu'à ce jour, la municipalité de l'Eglise Orthodoxe Serbe et la communauté  de croyants de Kosovska Mitrovica organisent le transport vers le cimetière dans la partie sud de la ville. Nous voyons qu'il n'y a pas de monuments, mais nous savons seulement que nous devons défendre ce qui est à nous, parce que c'est notre obligation religieuse et morale, ce que nous feront  tant que nous sommes en vie ", a déclaré Arsović.

La commémoration des âmes est la seule occasion où en escorte par la police, les Serbes peuvent visiter les tombes de leurs proches et amis décédés, les pierres tombales sont chaque année de plus en plus endommagées, et cette année, certains d'entre eux ne pouvaient même pas trouver les tombes de leurs proches.

La commémoration spirituelle des âmes, dans le calendrier Orthodoxe Serbe est toujours célébré le samedi avant la Sainte Trinité - Pentecôte.

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch