26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 05:10

Le Parisien : « Je rencontre les jeunes de la cité au Leader Price »

Le père Siniakov est installé depuis 2009 dans le monastère loué au séminaire russe par les sœurs auxiliatrices du purgatoire

 

«Les jeunes de la cité me repèrent avec ma soutane. Je rencontre beaucoup d’entre eux au Leader Price d’Epinay, au Monoprix de Brunoy ou dans le RER. Il y en a un avec sa capuche qui m’a dit : Eh! T’es l’évêque d’où? Je leur explique et je leur dis : Si vous avez envie de passer, passez! » Alexandre Siniakov, recteur du séminaire russe d’Epinay, 31 printemps, silhouette juvénile et longiligne, soutane noire, croix orthodoxe pendue au bout d’une longue chaîne en or, a posé ses valises au domaine de Sainte-Geneviève en septembre 2009, envoyé par le patriarche de Moscou. 

Docteur ès lettres de la Sorbonne, polyglotte, passé par l’université de Cambridge (Royaume-Uni), il est originaire du fin fond de la Russie — « un village comme au Moyen Age au bord de la Volga » — et s’exprime dans un français parfait.

 

Entré au monastère russe à 15 ans — « Je voulais être moine depuis
l’âge de 10 ans et consacrer ma vie à l’Eglise » —, il est heureux à
Epinay-sous-Sénart : « J’aime beaucoup la région. Ici, on voit
que les gens souffrent dans la cité, mais ils sont très accueillants. ».
En deux ans, Alexandre a déjà rencontré beaucoup de gens :
des habitants, mais aussi des religieux, des élus, des institutionnels,
des SDF… L’ecclésiastique russe est sûr : « Je ne pourrais plus
vivre sans les Français. » 

 

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Le monde orthodoxe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch