29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 07:27

rond

En matière de christianophobie, les bonnes nouvelles sont rares. En voici une bonne que nous transmet aujourd’hui l’Agence Fides. Elle est relative au film indien comportant des scènes blasphématoires dont j’ai traité hier. Les protestations, cela fonctionne aussi. D.H.

Les scènes blasphématoires concernant des personnes et des symboles de la foi chrétienne, contenues dans le film de Bollywood Kamaal Dhamaal Malamaal seront éliminées avant la sortie du film dans les salles. C’est ce qu’a affirmé le Censor Board (commission de censure), organisme de contrôle des films cinématographiques en Inde. Ainsi que l’indiquent des sources catholiques de l’Agence Fides, les producteurs du film ont entendu l’appel reçu et par un acte d’autodiscipline ils ont décidé d’éliminer du film les scènes incriminées avant sa sortie dans les salles.

Dans un communiqué envoyé à Fides, des groupes catholiques tels que leCatholic Secular Forum (CSF), l’Association of Concerned Catholics(AOOC), le Maharashtra Christian Youth Forum (MCYF), la Catholic Residents Organization for Social Services (CROSS) et les Catholics for Preservation of Faith (CPF) qui avaient organisé voici deux jours une manifestation de protestation pacifique à Bombay, ont accueilli avec satisfaction la décision prise et ont suspendu toute manifestation ainsi que l’intention de porter plainte pour blasphème contre les producteurs. On rappellera que les évêques indiens s’étaient eux aussi exprimés sur le film, communiquant à Fides leur « grande déception » et demandant aux autorités compétentes d’intervenir en vue de sauvegarder les symboles religieux.

Source : Agence Fides

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch