6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 06:06

rond

La National Gallery de Londres propose actuellement une exposition des dernières œuvres de l’Anglais Richard Hamilton, décédé en septembre 2011, et considéré comme le « père » du Pop Art : un grand spécialiste du “collage” puis de l’utilisation des techniques contemporaines de l’image digitalisée. On aime ou on n’aime pas. Pour moi, ces productions me laissent assez indifférent. Ce qui me laisse, par contre, beaucoup moins indifférent, ce sont les provocations contre le sentiment religieux des chrétiens dont ce plasticien avait fait l’une de ses spécialités. Étant dans un bon jour, je ne parle même pas de blasphème, mais de pure provocation – ce qui est un point commun de tous les fabricants d’art dit “moderne”. En 2005, Hamilton avait déjà réalisé une Annonciation : une femme nue dans une pièce toute blanche, assise assez lascivement sur un fauteuil blanc, écoutait sur un téléphone portable l’annonce qu’elle allait concevoir le Christ Jésus… C’était pathétique : c’est toujours pathétique que des potaches se prennent pour des artistes, surtout quand ils sont cacochymes. L’exposition de la National Gallery propose une autre Annonciation d’Hamilton, intitulée celle-là The Passage of the Angel to the Virgin (la visite de l’ange à la Vierge). L’ange est nu et c’est une femme, la Vierge est nue aussi et assise sur un tabouret. Le décor est “piqué” à l’Annonciation de Fra Angelico(celle du couvent San Marco de Florence). Tourner en dérision à la fois l’Annonciation et l’œuvre si sublime du « peintre des anges », c’est quand même un peu beaucoup.

Voici le chef d’œuvre d’un grand maître…

et la pitoyable provocation d’Hamilton

http://www.christianophobie.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch