7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 03:34

rond

Il avait simplement évoqué sa foi chrétienne à un collègue de travail. La loi algérienne l’interdit. L’Algérie est une « république démocratique » au cas où la chose vous aurait échappé…

Chrétien d’origine musulmane, Ibouène Mohamed avait été condamné à un an de détention et à une amende de 500 euros pour avoir parlé de sa foi sur son lieu de travail.

Son église avait alors embauché un avocat et le jeune chrétien algérien avait fait appel. Mais le 23 janvier dernier, la Cour de cassation a confirmé le verdict.

Ibouène, originaire du nord de l’Algérie, travaillait pour une multinationale basée à Tindouf, une ville située au sud du pays. Au cours d’une conversation avec un collègue il en est venu à parler de Dieu et de la foi. C’est à la suite de cet échange que son collègue a porté plainte contre lui, l’accusant d’avoir essayé de le convertir au christianisme.

Le nom d’Ibouène vient s’ajouter à la liste des chrétiens victimes de la loi de 2006 qui punit les chrétiens qui parlent de leur foi aux musulmans. Selon la loi, cette offense est passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 5 ans.

Malgré la pression exercée par la communauté internationale, notamment par le Parlement européen et par des ONG telles qu’Amnesty International, le pays n’a pas renoncé à cette loi.

Cependant, grâce à cette pression certains chrétiens sont en sursis, comme par exemple Habiba Kouider, arrêtée en 2008 pour « prosélytisme » et qui attend toujours son verdict.

Source : Fil Rouge (Portes Ouvertes)

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch