10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 01:06

 

682px-Saulges_-_Eglise_Saint-Pierre_-_Statue_de_saint_Cen.jpg

 

Saint Cénéré

 

Sur la Route... de la Mayenne : Y croire ou pas

reportage en Mayenne, terre de croyances, de mythologies et de légendes.

Avec Paul-Henri de Vitton (président de l’association des Amis de Saint-Céneré), Maurice Marçais (habitant de Saulges), David Madiot (technicien écologue de la communauté de communes d’Erve et Charnie).

Invité : Pierre Guicheney, réalisateur mayennais de « La Main d’or » et de « La Main chaude».

 

Ecouter un extrait en ligne (sauf sur IPad) 

pour écouter cliquer la flèche verte  

 

 

Ecouter en ligne (sur Ipad mais pas sur certains navigateurs)

 

 

ou télécharger http://eocf.free.fr/audio/saint_cenere.mp3

  explo_3_53257_1_photo1_g.jpg

Oratoire de Saint Cénéré (source miraculeuse et guérisseuse)

 

Saint Céneré

Saint Cénéré est un saint local ayant participé à l'évangélisation de la France rurale avec son frère Saint Cénéri (le village de Saint-Céneri-le-Gérei existe par ailleurs dans l'Orne). Il était d'origine italienne et s'installa en ermite aux abords de l'Erve où il opérait des miracles. Il aurait notamment eu le don de rendre la vue et faire tomber la fièvre des souffrants. On raconte également qui savait fléchir le ciel, entrait souvent en extase et pénétrait le cœur de ceux qu'il rencontrait.

Il existe un oratoire du même nom proche de Saulges qui se trouve être un lieu touristique et de pèlerinage.

Une légende raconte que, fiévreux et blessé, trois femmes sont passées près de lui ; il demanda à la première un peu de l'hydromel qu'elle transportait, la vieille femme lui proposa d'invoquer saint Méen et s'en alla. La seconde, plus jeune, répondit à la demande de saint Cénéré par une question : « Qui me rendrait ces rayons de miel si je te les donnais ? ». Enfin une jeune fille pauvre, presque une enfant, offrit spontanément ses services au malade. Elle s'en allait invoquer la clémence de la fée verte du pont du gué pour qu'elle ne se noie pas lors des inondations et jeter un bouquet d'églantine, de verveine et de paille de son lit pour favoriser le mariage. Voyant la belle enfant si pure et si naïve, saint Cénéré pria de toute son âme et pleura sur le sol lourd ; alors celui-ci se troua et en jaillit la source de saint Cénéré.

Elle aurait pour pouvoir de soigner les malades lorsque son eau serait bue. Les linges ayant servi à soulager les membres meurtris, une fois secs, signifieraient la guérison de la personne.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Oratoire_de_Saint-C%C3%A9ner%C3%A9

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Actualité à méditer

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch