3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 05:35

 

"Il doit en être du pécheur par rapport à son Créateur,

 

comme du malade par rapport à son médecin,

 

et tout pécheur doit prier Dieu

 

comme un malade prie son médecin.

 

Mais la prière du pécheur rencontre deux obstacles,

 

l'excès ou l'absence de lumière.

 

Celui qui ne voit ni ne confesse point ses péchés

 

est privé de toute lumière;

 

au contraire celui qui les voit,

 

mais si grands qu'il désespère du pardon,

 

est offusqué par un excès de lumière :

 

ni l'un ni l'autre ne prient.

 

Que faire donc ?

 

Il faut tempérer la lumière,

 

afin que le pécheur voie ses péchés,

 

les confesse,

 

et prie pour eux afin d'en obtenir la rémission.

 

Il faut donc d'abord

 

qu'il prie avec un sentiment de confusion,

 

c'est ce qui a lieu

 

quand le pécheur n'ose point encore

 

s'approcher lui-même de Dieu

 

et cherche quelque homme saint,

 

quelque saint pauvre d'esprit

 

qui soit comme la frange du manteau du Seigneur,

 

et par qui il puisse s'approcher de lui."

 


(107e sermon "sur les sentiments qu'il faut avoir dans la prière")

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch