26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 07:25

méditation 

1. Je ne tairai pas non plus cet épisode que son disciple appelé Pérégrinus aimait à raconter : Un jour, un brave fidèle, poursuivi par une dette pressante, crut qu'il n'y avait plus qu'un seul remède pour lui : aller chez l'homme de Dieu et le mettre au courant de la dette contraignante qui le talonnait. Il vint donc au monastère, rencontra le serviteur du Dieu tout-puissant et lui fit savoir qu'il était continuellement harcelé par son créancier pour une somme de 12 pièces d'or. A quoi le vénérable Père lui répondit qu'il n'avait pas l'ombre de ces 12 pièces. Cependant, il trouva des mots pleins de douceur pour le consoler dans sa misère et il lui dit : "Va maintenant et reviens dans deux jours, car aujourd'hui je n'ai pas ce que je devrais te donner."

2. Ce laps de deux jours, il le passa à prier comme d'habitude. Le troisième jour, lorsque revint celui qui était tourmenté par les exigences de sa dette, voilà que sur la huche du monastère où l'on serrait le blé, on découvrit inopinément 13 pièces d'or : l'homme de Dieu ordonna de les apporter et les remit au quémandeur affligé en lui disant d'en rendre 12 et d'en garder une pour ses dépenses personnelles.

3. Mais je reviendrai maintenant à ce que j'ai appris grâce à la relation des disciples dont j'ai parlé au début de ce livre : Un homme était tourmenté, en butte à la jalousie féroce de son adversaire ; cette haine atteignit un tel paroxysme qu'il en vint à mettre du poison dans le breuvage de l'autre. Ce poison ne put lui ôter la vie, néanmoins sa peau changea de couleur de sorte que cette marbrure se diffusant dans tout le corps semblait imiter les caractères de la lèpre. Mais conduit à l'homme de Dieu, il recouvra très rapidement la santé d'autrefois. En effet, à peine l'eût-il touché qu'il fit disparaître toutes les altérations de la peau. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Spiritualité

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch