4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 00:18

rond

C’est un rebondissement énorme dans cette “affaire Rimsha Masih” qui nous est arrivé très tôt ce matin (6 h 10) par une dépêche d’ASSIST News Service reprenant un article paru tard hier au soir dans le quotidien pakistanais de langue anglaise Pakistan Today, et intitulé « L’imam a fabriqué les preuves contre Rimsha : un témoignage ». Voici la traduction de cet article de Pakistan Today.

Le « blasphémateur », c'est lui ! Pris la main dans le sac des fausses “preuves” fabriquées par ses soins, il va beaucoup moins rigoler à présent…

« Dans une révélation susceptible de mettre un terme à l’épreuve que subit une jeune fille chrétienne de 14 ans accusée au terme de la loi sur le blasphème, et aider à sa mise en liberté sous caution, un témoin a prétendu que le religieux qui a joué un rôle majeur dans l’élaboration des accusations contre la fille mineure pour avoir brûlé des pages du saint coran, avait en fait fabriqué les preuves en mettant des pages du coran dans les cendres que le plaignant lui a apportées.

Déposant devant un magistrat d’Islamabad ce samedi, Hafiz Zubair a déclaré qu’il était présent, avec deux autres personnes, dans la mosquée pour l’itikaf [retraite pieuse au cours du ramadan] lorsque Malik Ammad, le plaignant dans l’affaire, est arrivé à la mosquée de l’imam Khalid Jadoon avec un sac en plastique contenant, à ce qu’il disait, des cendres d’un Noorani Qaida [brochure pieuse] prétendument brûlé par Rimsha.

Zubair a déclaré que Jadoon [l’imam] a apporté des pages du coran, trouvées dans la mosquée, et les a mélangées avec les cendres. “J’ai demandé à Jadoon pourquoi il fabriquait les preuves. Il m’a répondu que cela constituerait un grand atout contre la fille et que cela aboutirait à l’expulsion des chrétiens de la localité” a déclaré Azhar [je ne vois pas qui est ce personnage, Hafiz Zubair ?] ajoutant que les deux autres personnes présentes dans la mosquée à ce moment-là ont demandé à l’imam de ne pas mettre ces fausses preuves contre la fille.

Commentant ces développements, l’avocat de RimshaTahir Naveed Chaudhry, a déclaré à Pakistan Today que la déclaration d’Azhar prouvait que le procès contre la jeune fille mineure était une forgerie. “Jadoon et Ammad ont fabriqué les preuves et ils devraient répondre de la même accusation qu’ils ont lancée contre la fille”, a-t-il dit.

Le président du Conseil des Ulémas du Pakistan, Hafiz Tahir Ashrafi, a aussi condamné l’imam pour avoir voulu impliqué une fillette mineure dans une affaire fabriquée. “La révélation confirme notre position que ce procès contre cette fille mineure a été fabriqué. Le gouvernement devrait immédiatement prendre note de cette révélation et punir de manière exemplaire ceux qui ont perpétré ce crime afin que la loi [je suppose « loi sur le blasphème] ne soit pas mal utilisée contre quiconque », a-t-il dit.

Plus tôt dans la journée, le juge Muhammad Azam Khan a ajourné l’audience jusqu’à lundi et a demandé à la police d’enquêter sur la demande de mise en liberté sous caution deRimsha, après que les plaignants ont prétendu que les documents officiels n’avaient été signés ni par la fillette ni par sa mère.

Parlant à des journalistes à la sortie du tribunal, Tahir Naveed Chaudhry, l’avocat deRimsha, a accusé les plaignants et leurs avocats de se livrer à des procédés dilatoires.

L’IMAM ARRÊTÉ. Développement de cette affaire tard dans la nuit : la police d’Islamabad a arrêté l’imam Khalid Jadoon pour avoir fabriqué des preuves contre Rimsha Masih. »

D.H.

Source : Pakistan Today

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch