27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 08:21

Iranien, Reza Khalili – c’est un pseudonyme – est une personnalité connue aux États-Unis puisqu’il enseigne à la U.S. Department of Defense’s Joint Counterintelligence Training Academy (JCITA) et est membre du Groupe de Travail sur la Sécurité nationale et du territoire qui dépend du gouvernement américain. Pout tout dire, il fut devint un agent de la C.I.A. alors qu’il faisait partie des Gardiens de la Révolution iraniens : il a fait un livre sur cette expérience, A Time do Betray,

Chrétiens iranien des nouvelles catacombes…

récompensé de nombreux prix aux États-Unis. Prend-t-il aujourd’hui une partie de ses désirs pour la réalité ? On pourrait, bien sûr, l’admettre, car dans un entretien qu’il a accordé au journaliste Mark Ellis le 23 juillet dernier pour Godreports, il n’hésite pas à affirmer qu’il y a « des millions [d’Iraniens] qui dès leur réveil le matin envoient des textos pour se moquer du régime et de la religion ». La population de l’Iran se montant à 74 millions et le pourcentage de chrétiens y étant estimé à 2 %, les « millions » évoqués tiennent peut-être un peu de la galéjade… Toutefois, il estime que « les jours de l’islam [en Iran] sont comptés ». Je crois la chose très probable aussi, mais je ne la vois pas survenir dans un proche avenir. Ils donnent tout de même des informations assez intéressantes. Par exemple, dans la seule ville de Chiraz (1,2 million d’habitants) les services de renseignements disposeraient de 30 000 dossiers d’habitants convertis au christianisme souterrain, des nouvelles catacombes en quelque sorte… Ceux-là sont connus des services, mais combien d’autres, grâce à Dieu, ne le sont pas ? On l’ignore, mais il y en a…

Reza Khalili précise le sort abominable réservé aux chrétiens clandestins qui tombent entre les mains du régime : « Certains sont détenus dans des culs de basse fosse dans une obscurité totale et ne sont nourris que de manière aléatoire. Ils torturent des familles des prisonniers sous leurs eux pour obtenir des noms d’autres étudiants de la Bible », mais ils torturent aussi les prisonniers pour les “casser” puis les montrent comme des animaux de foire dans des émissions de télévision pour confesser leurs activités criminelles et leurs relations avec Israël ou l’Amérique…

Autre information d’intérêt donnée par Khalili : « L’ayatollah Khamenei [le souverain poncif du shiisme iranien] a ordonné qu’on brûle des milliers de Bibles. Il a déclaré que la Bible n’est pas un livre saint et que ça ne posait pas de problème de les brûler. Des dizaines de milliers de Bibles ont ainsi été brûlées sans que personne n’en parle ». Quand on songe au hourvari international que le pasteur Jones, un peu bas de plafond, a fait rugir en brûlant un coran, on a là, de nouveau, une nouvelle illustration du un poids, deux mesures. On attend toujours une mâle déclaration du Conseil représentatif de l’islam en France sur ces autodafés de Bibles…

Joyeux Ramadan !

D.H.

Source : Godreports

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Espaces religieux

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch