12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 05:11

méditation

 

 

Noël déjà ! Est-ce possible? L'Avent. En avant ! Mais avant quoi ? Quelque part s'allume une étoile. Sur nos épaules voûtées, une main se pose et nous nous redressons. Dans nos âmes obscures surgit une flamme timide mais vivace. Etonnés, nous nous retrouvons sur le seuil, accueillant le flux de souvenirs en même temps que la promesse obstinée.
Famille troublée qu'une naissance resserre, réconcilie, relance. En chacun de nous se rejoue la scène. Nous mettre en chemin, nous avancer en nous délestant de tout ce qui entravait notre essor. L'année liturgique nous invite à faire table rase. Tout recommence, non dans la lassitude, mais dans l'émoi du neuf. D'abord marcher vers la crèche, car « L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable », chuchote Verlaine. Nous, fragiles, inconscients, pécheurs. Nous sommes cependant, conviés à entrer en Avent, à nous avancer au-devant de la fête lustrale.
Nous devenons plus attentifs à ce qui s'opère en nous, autour de nous. Nous osons nous convertir, nous renouveler ! La ferveur renaît. Nous ne sommes pas seuls dans l'ombre !
...
La fête de Noël qui nous oriente dans les ténèbres est déjà celle de Pâques, de la Résurrection. Le mystère demeure entier, mais il nous habite et nous transfigure, pour autant que nous acceptions de nous lever, de marcher, de nous laisser aimer. Voici l'Emmanuel, Dieu parmi nous.

COLETTE NYS-MAZURE

Extrait de Panorama N°416 décembre 2005
http://boutique.bayardweb.com/article/index.jsp?docId=49806

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch