22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 06:56



Antoine Chu Manh Son (à droite), membre du mouvement des étudiants catholiques, appréhendé le 3 août 2011, sera jugé avec trois autres jeunes catholiques de Vinh le 24 mai prochain. © Thanh Niên Công Gia

 

Des prières sont demandées pour ces frères vietnamiens persécutés par la régime communiste vietnamien. Ils vont passer en “jugement” prochainement selon un dépêche d’Église d’Asie. D.H.

Selon une dépêche de l’agence VRNs (site des rédemptoristes vietnamiens), du 17 mai 2012, quatre des jeunes catholiques du diocèse de Vinh arrêtés au cours de la deuxième moitié de l’année 2011, vont passer en jugement devant le tribunal populaire de la province du Nguê An.

Il s’agit d’ Antoine Dâu Van Duong, de Pierre Trân Huu Duc, de Jean-Baptiste Hoang Phong et d’Antoine Chu Manh Son. Le procès devrait avoir lieu le 24 mai à 7 h du matin. Le tribunal populaire n’a envoyé aucun avis aux familles, mais celles-ci ont été informées par les intéressés lors d’une visite qu’elles leur ont rendue jeudi 17 mai dernier.

À la fin du mois de juillet 2011, dans l’ombre et sans aucune déclaration publique, la Sécurité vietnamienne avait entamé une vague d’arrestations d’un type nouveau. L’opération avait touché les milieux catholiques militants du Nord-Vietnam et particulièrement le diocèse de Vinh. Les premières arrestations avaient débuté le 30 juillet dernier. Dâu Van Duong et Trân Huu Duc, tous deux étudiants, l’un en histoire l’autre en informatique, avaient été arrêtés peu après, le 2 août 2011, dans la ville de Vinh. Chu Manh Sơn, membre du mouvement des étudiants catholiques, avait été appréhendé le 3 août 2011. L’arrestation de Hoang Phong avait eu lieu le 29 décembre 2011.

L’arrestation de ces jeunes gens avait pris les formes d’un kidnapping, alors que les uns allaient en cours, les autres au travail, et avait été effectuée sans aucune présentation de mandat d’arrêt. Le motif de l’intervention policière avait été connu après coup : violation de l’article 88 du code pénal qui sanctionne la propagande contre l’État de la République socialiste du Vietnam. Au cours des longs mois que les prévenus viennent de passer en camp d’internement, aucune preuve n’a été apportée, justifiant de telles accusations.

Dans la matinée du vendredi 18 mai 2012, des représentants des familles de deux inculpés se sont présentés au parquet de la province du Nghê An pour demander que leur soit communiqué l’acte d’accusation de leurs proches. Il leur a été répondu que dans les cas d’une gravité exceptionnelle comme ceux concernant les inculpés, cet acte n’était pas porté à la connaissance des membres de la famille. Cependant ces derniers ont pu parcourir rapidement le texte en question. Il comporte cinq pages et est destiné à l’accusé et au tribunal populaire. Les avocats ne sont pas mentionnés parmi les destinataires ; à une semaine du procès, ceux-ci ne sont toujours pas au courant du dossier.

Le représentant du parquet a ensuite assuré aux familles que le jury serait indulgent pour les quatre inculpés et tiendrait compte de leur jeunesse et de leur statut d’étudiant, une affirmation qui semble en contradiction avec ce qui avait été dit au début de l’entretien.

Les observateurs se demandent quelle sera la réaction de la population catholique du diocèse (500 000 fidèles) le jour de l’audience. Jusqu’à présent, elle a toujours manifesté publiquement ses sentiments à propos des divers événements touchant l’Église catholique. Le mouvement des étudiants catholiques se prépare déjà à ce procès.

Source : Églises d’Asie

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch