24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 03:02

Saint-Silouane.jpg

Saint Silouane

1866 - 1938


Le bienheureux Starets (Saint Silouane) écrit : « Le moine est un homme qui prie pour le monde entier... Le Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, donne au moine l'amour du Saint-Esprit, et cet amour remplit le coeur du moine de douleur pour les hommes, parce qu'ils ne sont pas tous sur la voie du salut. Le Seigneur lui-même fut à tel point affligé pour son peuple, qu'il se livra à la mort de la Croix. La Mère de Dieu porta dans son coeur cette même compassion pour les hommes... Le Seigneur a donné le même Saint-Esprit aux Apôtres, à nos saints Pères et aux pasteurs de l'Eglise. C'est en cela que consiste notre service pour le monde. C'est pourquoi ni les pasteurs de l'Eglise, ni les moines ne doivent s'occuper des affaires de ce monde, mais ils doivent suivre l'exemple de la Mère de Dieu qui, au Temple, dans le Saint des Saints, étudiait jour et nuit la loi du Seigneur et demeurait dans la prière pour le peuple » (cf. chap. des Moines, p. 370).

La prière pour le monde entier, pour l'Adam total, détourne dans bien des cas le moine d'un service déterminé des hommes. On pourra se demander : une telle abstention d'un service déterminé n'est-elle pas le refus d'une aide concrète au nom d'une abstraction ? Certainement pas, car l'Adam total n'est pas une abstraction, mais bien la plus concrète plénitude de l'être humain.

L'unité ontologique de l'humanité totale est telle que toute personne qui surmonte en elle-même le mal, inflige une si grande défaite au mal cosmique, que les conséquences de cette victoire se répercutent d'une manière bénéfique sur les destinées du monde entier. D'autre part, la nature du mal cosmique est telle que, vaincu dans certaines hypostases humaines (personnes), il essuie une défaite dont la porté et l'ampleur sont absolument disproportionnées au nombre de ces personnes. Un seul saint est un fait extrêmement précieux pour l'humanité tout entière. Par le seul fait de leur existence, même inconnue du monde mais connue de Dieu, les saints font descendre sur la terre, sur toute l'humanité, une grande bénédiction de Dieu. Le Starets écrit

« C'est grâce à de tels hommes, je pense, que le Seigneur garde le monde, car ils sont précieux aux yeux de Dieu ; Dieu, en effet, écoute toujours ses serviteurs humbles et, nous tous, nous vivons en paix grâce à leurs prières » (cf. chap. XIX, p. 436).

« Le monde subsiste grâce à la prière, mais quand la prière faiblira, alors le monde périra »... « Tu diras, peut-être, qu'il n'y a plus maintenant de ces moines qui prient pour le monde entier ; mais, moi, je te dirai que lorsqu'il n'y aura plus sur terre de tels hommes de prière, alors ce sera la fin du monde, de grandes calamités s'abattront sur lui ; et il y en a déjà maintenant » (chap. XIV, p. 371).

Archimandrite Sophrony
Starets Silouane
Editions Présence

http://seraphim.chez.tiscali.fr/silouane.htm

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Spiritualité

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch