28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 06:20

thomas_acquin.jpg

 

Une différence distingue la prière faite à Dieu de celle qu'on adresse à un homme.

 

La prière adressée à un homme exige au préalable un certain degré de familiarité grâce à laquelle on aura accès auprès de celui qu'on implore. Tandis que la prière à Dieu nous rend par elle-même familiers de Dieu. Notre âme s'y élève vers lui, s'entretient affectueusement avec lui et l'adore en esprit et en vérité. Cette intimité acquise en priant incite l'homme à se remettre en prière avec confiance.

 

C'est pourquoi il est dit dans le psaume : «J'ai crié », c'est-à-dire j'ai prié avec confiance, « parce que tu m'as exaucé, mon Dieu » (16,6). Reçu dans l'intimité de Dieu par une première prière, le psalmiste prie ensuite avec une confiance accrue.

 

Ainsi, dans la prière à Dieu, l'assiduité ou l'insistance dans la demande n'est-elle pas importune, mais bien plutôt agréable à Dieu. Car « il faut toujours prier, dit l'Évangile, et ne jamais se lasser » ; et ailleurs le Seigneur nous invite à demander : « Demandez et vous recevrez, dit-il, frappez et l'on vous ouvrira » (Mt 7,7).

 

Saint Thomas d'Aquin (1225-1274)

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch