29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 06:52

P_Cyprien_KernLe 23 janvier, à l’occasion du séminaire orthodoxe de Jérusalem, a eu lieu la présentation du livre « Montons à Jérusalem. Carnets de Jérusalem de l’archimandrite Cyprien (Kern). Octobre 1928 – juin 1930 » (en russe). À la présentation prirent part l’archevêque Marc de Berlin (Église orthodoxe russe hors-frontières), en charge de la supervision de la Mission ecclésiastique russe en Terre Sainte, le hiéromoine Romain (Krasovsky), chef de la dite mission (Église orthodoxe russe hors-frontières), de la mère higoumène Elisabeth du couvent de Gethsemani, de moines et laïcs de Jérusalem. Le livre a été présenté par le diacre Alexandre Zanemonetz, qui a préparé l’édition.

Le père Cyprien (Kern) est connu aux habitants de Jérusalem, en premier lieu, comme auteur de la seule monographie existant jusqu’à maintenant sur le père  à Antonin (Kapoustine, qui dirigea la Mission ecclésiastique en Terre Sainte et réussit à acquérir de nombreux lieux saints). Il est connu également des séminaristes et du clergé par son livre de pastorale orthodoxe, et des savants par ses travaux liturgiques. Depuis la moitié des années 1920 jusqu’à sa mort, le père Cyprien enseigna (d’abord en Yougoslavie, puis ensuite à l’Institut Saint-Serge à Paris) l’apologétique, le grec ancien, la patristique. Il fut l’initiateur des « congrès liturgiques » annuels auprès de l’Institut Saint-Serge, qui continuent jusqu’à maintenant. Mais peu de gens savent que le père Cyprien passa deux ans à Jérusalem alors qu’il était jeune, en tant que chef de la Mission ecclésiastique russe. Ces années (1928-1930), sont décrites dans ses carnets qui sont édités maintenant et accessibles aux lecteurs, tant en Terre Sainte qu’en Russie.

Les sujets abordés dans les carnets sont les plus variés. On peut y trouver des pages sur la vie interne de « la Palestine russe », au temps du mandat britannique, que dirigeait en ces années le père Cyprien et l’archevêque Anastase (Gribanovsky), futur primat de l’Église russe hors-frontières. Les contacts entre orthodoxes et anglicans et autres hétérodoxes en Terre Sainte y sont évoqués en détails. On peut encore y avoir des informations sur les rencontres du père Cyprien avec un grand nombre de personnalités vivant alors à Jérusalem ou venues en Terre sainte, sur le conflit entre Juifs et Arabes en 1929, ainsi que sur les relations entre les différentes Églises locales orthodoxes et aussi entre les différentes parties de la diaspora russe.

http://www.orthodoxie.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Le monde orthodoxe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch