14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 06:09

Le 7 septembre 2012 a eu lieu la session ordinaire de la commission de canonisation des saints du diocèse de Babrouïsk (Biélorussie). La décision de commencer la collecte des documents en vue de la canonisation de Nathalie Vorontsova-Velminova (photographie ci-contre), petite-fille de Pouchkine, a été prise en avril de cette année. Lors de la session du 7 septembre, la question de la rédaction de sa biographie a été soulevée. Ladite biographie sera établie par les collaborateurs de la commission, les prêtres Dimitri Pervi et Valtentin Vaïtusenk.  L’école pour enfants de paysans fondée par la comtesse, qui vivait au village de Teloucha du district de Babrouïsk, a donné plusieurs martyrs à l’Église russe au cours de la période bolchevique : 5 laïcs, 3 prêtres et 1 évêque. L’église Saint-Nicolas, qui a été préservée jusqu’à nos jours, a également été construite par Nathalie Vorontsova-Velminova, qui s’est distinguée par une foi profonde et la probité de sa vie. Nathalie Vorontsova-Velminova, fille du fils aîné du poète s’installa en Biélorussie avec son mari, lorsque celui-ci prit sa retraite. Elle décéda en 1912 des suites  d’une pneumonie, ayant réussi à construire l’église, l’école et la bibliothèque du village. Elle aida, avec son mari, plusieurs villageoises à continuer leurs études, et celles-ci devinrent institutrices, sages-femmes et auxiliaires médicales. Les anciens habitants du village se rappellent que des centaines de personnes pleurèrent son décès. Elle fut enterrée au village, dans un parc situé non loin de l’église qu’elle avait fait construire. Sa tombe reste jusqu’à maintenant l’objet de pèlerinages.

Source : Pravoslavie.ru http://www.orthodoxie.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Le monde orthodoxe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch