10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 02:52

méditation

O toi l'au-delà de tout,
comment t'appeler d'un autre nom ?
Quel hymne peut te chanter ?
Aucun mot ne t'exprime.
Quel esprit peut te saisir ?
Nulle intelligence ne te conçoit.
Seul, tu es ineffable;
tout ce qui se dit est sorti de toi.
Seul tu es inconnaissable;
tout ce qui se pense est sorti de toi.
Tous les êtres te célèbrent,
ceux qui parlent et ceux qui sont muets.
Tous les êtres te rendent hommage,
ceux qui pensent comme ceux qui ne pensent pas.
L'universel désir, le gémissement de tous
tend vers toi. Tout ce qui existe te prie
et vers toi, tout être qui sait lire ton univers,
fait monter un hymne de silence.
En toi seul, tout demeure.
En toi, d'un même élan, tout déferle.
De tous les êtres tu es la fin,
tu es unique. Tu es chacun et n'es aucun.
Tu n'es pas un être seul, tu n'es pas l'ensemble :
tu as tous les noms; comment t'appellerai-je ?
Toi, le seul qu'on ne peut nommer,
quel esprit céleste pénétrera le voile
qui est au-delà des nuées ?
Aie pitié, ô toi, l'au-delà de tout;
comment t'appeler d'un autre nom?

Saint Grégoire de Naziance
In Les chemins vers Dieu
Grasset

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch