22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 06:11

CROIX spiritualite

Aux hiérarques, clercs, moines et fidèles de l’Église orthodoxe russe en Amérique

Bien-aimés dans le Christ,

Alors que nous accédons à la nouvelle année civile, nous continuons à nous affliger de la perte tragique de vies innocentes à l’école primaire de Sandy Hook. Ceux qui sont affectés directement par ce très récent acte de violence, de même que ceux qui ont souffert du fait de nombreux autres exemples de brutalité inhumaine au cours de l’année passée, auront indubitablement besoin d’une longue période pour trouver la guérison de leurs cœurs brisés ainsi que les réponses à leurs questions concernant la providence de Dieu et la bonté de l’humanité.

Notre société est de plus en plus accablée par l’aiguillon de la mort et par le péché humain, et elle est aussi méfiante envers les proclamations d’espoir et de vie émanant des cercles religieux. Les jeunes gens, qui ne sont pas convaincus par une théologie superficielle et des sermons hypocrites, s’identifient toujours plus à des incroyants, athées, agnostiques, ou vivent simplement dans la confusion. Les gens de tout âge perdent la foi ou ont une attitude critique envers celle-ci, en partie parce qu’ils ne semblent pas trouver une réponse chrétienne satisfaisante à des tragédies comme les massacres de Newtown et d’Aurora.

En tant que chrétiens orthodoxes, nous sommes également concernés par chaque assaut contre la sainteté de la vie humaine, que ce soit contre les enfants à naître, les infirmes, les malades en phase terminale, les condamnés, ou les écoliers innocents. Nous aussi, sommes aux prises avec les mêmes questions qui affectent la société, puisque chacun de nous fait face à la même réalité de la mort. Mais contrairement à ceux qui n’ont pas d’espoir, nous savons qu’au moment même où la mort semble avoir remporté la victoire, la vie éclot, ce qui se voit le plus clairement lors de la résurrection du Christ le troisième jour.

La même confirmation pascale de la mort engloutie par la vie est révélée dans nos récentes célébrations des fêtes de la Nativité et de la Théophanie du Christ. Les mois de décembre et de janvier sont les plus riches en commémorations des saints les plus vénérables de l’Église : les prophètes et les ancêtres qui ont frayé le chemin du Sauveur, et les hiérarques, confesseurs et moines qui ont brillé de la gloire qui a été révélée lors de Son baptême. Mais les martyrs, y compris ces petits qui ont souffert incompréhensiblement – les saints Innocents – ne sont pas moins qu’eux les hérauts de Sa gloire.

Nous proclamons, en tant que chrétiens orthodoxes, que toute vie est une participation dans l’Unique qui est la vie elle-même. Et nous le faisons, même au milieu de la folie de ce monde, sachant que les passions et les péchés humains peuvent causer la destruction de nos communautés. Mais le Christ Lui-même, par l’exemple de Sa passion volontaire, nous rappelle que nous avons notre rôle à jouer dans la proclamation de la vie. Si nous devons transformer le cœur et l’esprit collectifs de notre société, nous devons commencer par transformer nos propres cœurs et esprits.

En écoutant l’Évangile, restons fidèles à la vision de la vie humaine comme un don sacré, nous réengageant à défendre les vies « de toute l’humanité », comme nous le prions lors de chaque divine liturgie. Et engageons-nous à porter témoignage de la vie du Christ dans tout ce que nous faisons, disons et pensons, afin que même avec de petits moyens, nous puissions proclamer la gloire du Royaume qui n’est pas encore pleinement révélé, mais qui est déjà pleinement présente parmi nous.

Sincèrement vôtre en Christ, + Tikhon, archevêque de Washington, métropolite de toute l’Amérique et du Canada

Source: OCA http://www.orthodoxie.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Le monde orthodoxe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch