17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 07:20

La profanation de la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou par les Pussy Riot…

Spécialistes de la provocation antichrétienne les Pussy Riot – dont les liens avec lesFEMEN ne sont plus à démontrer – ne seront pas faites « citoyennes d’honneur » de la Ville de Paris, comme avait eu le front de le proposer le groupe Europe Écologie Les Verts (de gris…) du Conseil municipal de la Ville de Paris. C’est ce que le blogueNovopress Info a appris et nous communique aujourd’hui…

Sur proposition d’Europe Ecologie les Verts (EELV) le Conseil de Paris devait décider ou non de faire des trois membres les plus connues des Pussy Riot (Nadejda Tolokonnikova, Maria Alekhina, et Ekaterina Samoutsevitch)des citoynnes d’honneur de la Ville de Paris.

D’après une information exclusive que Novopress a eue d’une source habituellement bien informée, la proposition a été examinée le 13 et a été rejetée. Alors qu’un vœu de soutien aux Pussy Riot, avait déjà été voté par le Conseil de Paris en septembre à l’unanimité, sur proposition également des écologistes. Ce rejet est peut-être un dégât collatéral de la “manifestation de trop” des Femen, à Notre-Dame de Paris ?

En effet la profanation à la cathédrale de Paris par les Femen a déclenché en France une réaction négative importante dans l’opinion (analogue à celle qu’a eu la profanation de la cathédrale du Christ-Sauveur par les Pussy Riot en Russie). Même le maire de Paris, Bertrand Delanoë, s’est senti obligé de désapprouver l’acte des Femen, assez mollement quand même. Moyennant quoi lors de la profanation de Notre-Dame elles n’ont même pas été mises en garde-à-vue après leur interpellation par la police. Ah si elles avaient profané la grande mosquée de Paris ou une synagogue, ou même simplement si elles avaient manifesté sur le toit du chantier d’une mosquée du chantier pas encore en fonction.

Il y a a une analogie certaine entre cette dernière action des Femen et la profanation de la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou par les Pussy Riot. En effet dans les deux cas il s’agit d’un édifice qui a une grande valeur symbolique à la fois religieuse mais aussi, laïque dans l’histoire d’un pays. Dans les deux pays il s’est agit de la “manifestation de trop”.

Le député EELV Denis Baupin qui défendait la proposition de nommer les Pussy Riot citoyennes d’honneur avait déclaré que les actions “menées par les Pussy Riot en Russie doivent être encouragées et défendues par notre ville car elles sont conformes à nos choix politiques”. Les membres du Conseil ont pu être également inquiets qu’une large diffusion de la vidéo ci-dessous (favorisée par les nombreuses réactions à l’action des Femen de mardi dernier) montre quels sont leurs “choix politiques” et en particulier ceux d’EELV (…)

Source : Novopress Info

Ministre du Logement, la lamentable Cécile Duflot roule pour les Pussy Riot

Député européen Vert (de gris), Yves Cochet aussi…

Ils veulent « libérer les Pussy Riot », mais qui nous libérera de ces clowns ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch