7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 01:43

 

Croix bleu

 

Saint du jour : Saintes Félicité et Perpétue, martyres à Carthage (203)

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

« Rien n’est inutile et le hasard n’existe pas pour un chrétien, point d’accidents, point de non-sens dans les événements, aussi bien dans les moindres que dans les sublimes. Remettez consciemment votre vie entre les mains de Dieu, comprenez que tout vient de Lui et que tout a un sens divin. Ne craignez pas !»

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 4

(Psaume de David.)

Quand je crie, réponds-moi, ô Dieu, ma justice !

Quand je suis dans la détresse, Tu desserres mon angoisse, aie pitié de moi, exauce ma prière !

Fils des hommes, jusques à quand aurez-vous le cœur endurci ?

Jusques à quand aimerez-vous la vanité et servirez-vous le mensonge ?

Sachez donc que le Seigneur a fait merveille pour son juste,

le Seigneur m’entend quand je crie vers Lui.

Tremblez et ne péchez plus ! Sur votre couche, méditez dans vos cœurs, puis silence !

Offrez des sacrifices de justice et espérez dans le Seigneur.

Beaucoup disent : “Qui nous fera voir le bonheur ?”

Fais briller sur nous, Seigneur, la lumière de ta Face ! 

Tu as mis dans mon cœur plus de joie qu’ils n’en ont, quand abondent leur blé, leur huile et leur vin nouveau. 1

En paix je me couche et je m’endors unifié,  car Toi seul, Seigneur, Tu me fais demeurer dans l’espérance.

 

LECTURES

 

Ancien Testament : Genèse 49, 1 à 28

Jacob appelle ses fils et leur dit : « Réunissez-vous, je veux vous annoncer ce qui vous arrivera plus tard. Rassemblez-vous, écoutez, fils de Jacob, écoutez Israël votre père ! Toi, Ruben, tu es mon fils aîné, le premier fruit de ma puissance de  père. Tu dépasses tes frères en force et en puissance. Tu es un torrent bondissant. Mais tu ne  seras plus le premier. En effet, tu m'as fait perdre mon honneur en t'unissant à l'une de mes femmes dans mon lit. Siméon et Lévi sont frères. Ils se mettent d'accord pour agir avec violence. Je ne veux pas participer au mal qu'ils préparent, je ne veux pas participer à leurs rencontres. En effet, dans leur colère, ils ont tué des hommes, et par plaisir, ils ont blessé des taureaux. Je maudis leur colère si violente et si dure. J'enverrai leurs enfants et les enfants de leurs enfants un peu partout en Israël, je les répandrai de tous côtés dans le pays. Juda, tes frères chanteront ta louange. Tu forceras tes ennemis à baisser la tête, tes frères se mettront à genoux devant toi. Juda, mon fils, tu es comme un jeune lion qui a mangé une bête et qui revient dans son abri. Le lion s'assoit, il se couche. Qui peut l'obliger à se lever ? Le pouvoir royal restera dans la famille de Juda. Le bâton des chefs restera dans la main de ceux qui naîtront de lui. Il y restera jusqu'à l'arrivée de son véritable propriétaire, c'est à lui que les peuples obéiront. Il attachera son âne à la vigne, il attachera son ânon au meilleur plant. Il lavera son vêtement dans le vin, sa chemise dans le jus de raisin. Ses yeux  brilleront à cause du vin, ses dents seront blanches à cause du lait. Zabulon habitera au bord de la mer, là où il y a un port pour les bateaux. Son territoire s'étendra jusqu'à la ville de Sidon. Issakar est un âne solide. Il se couche dans un enclos entouré de deux murs. Il a vu que l'endroit était bon et le pays agréable. Il courbe le dos pour porter des charges, il est fait pour un travail d'esclave. Dan gouvernera son peuple, comme les autres tribus d'Israël. Dan est comme un serpent sur la route, comme une vipère sur le chemin. Il mord le cheval au pied, et son cavalier tombe par terre. SEIGNEUR, j'espère que tu me sauveras ! Quand les bandits attaquent Gad, il se défend et les poursuit. Le pays d'Asser produira beaucoup, sa terre donnera une nourriture de rois. Neftali est une gazelle en liberté qui met au monde de beaux petits. Joseph est un arbre magnifique qui pousse près d'une source. Ses branches dépassent le mur. Des hommes lui ont lancé des flèches, ils l'ont provoqué, ils lui ont fait la guerre. Mais il a tenu son arc solidement, ses bras et ses  mains sont restés souples. Reçois comme bénédiction la pluie qui descend du ciel, l'eau qui vient de la profondeur de la terre, ainsi que beaucoup d'enfants et des troupeaux nombreux. Reçois tout cela par la force du Dieu puissant qui est mon Dieu, par le nom du Berger qui est le rocher d'Israël, par mon Dieu qui vient à ton secours, par le Tout-Puissant qui te bénit. Les bénédictions de ton père dépassent les bienfaits des montagnes qui existent depuis toujours. Elles dépassent les richesses des collines d'autrefois. Que ces bénédictions descendent sur la tête de Joseph, sur celui qui a été mis à part parmi ses frères ! Benjamin est un loup qui déchire. Le matin, il mange une bête, et le soir, il partage ce qu'il a pris. » Tous ceux-là forment les douze tribus d'Israël. Ce sont les paroles que leur père leur a dites quand il les a bénis. Il a donné à chacun une bénédiction particulière.

 

Ancien Testament : Jérémie 7, 1 à 7

Voici les paroles que le SEIGNEUR a adressées à Jérémie : Mets-toi à l'entrée du temple de Jérusalem. Là, tu annonceras le message suivant : « Écoutez la parole du SEIGNEUR, gens de Juda, vous qui passez par cette porte pour venir m'adorer. Voici ce que le SEIGNEUR de l'univers, Dieu d'Israël, vous fait dire : Améliorez votre façon de vivre et d'agir. Alors je vous laisserai habiter dans ce pays. Vous dites : “C'est ici le temple du SEIGNEUR, le temple du SEIGNEUR, le temple du SEIGNEUR.” Ne mettez pas votre confiance dans ces paroles trompeuses. Améliorez plutôt votre façon de vivre et d'agir. Dans vos rapports les uns avec les autres, respectez le droit. N'écrasez pas par l'injustice les étrangers, les orphelins ou les veuves. Arrêtez de tuer ici même des innocents. Ne suivez plus d'autres dieux, qui font votre malheur. Alors je vous laisserai habiter ici, dans le pays que j'ai donné à vos ancêtres depuis toujours et pour toujours.

 

Evangile selon Saint Luc 4, 38 à 44

Or, ayant quitté la synagogue, Il entra dans la maison de Simon ; la belle-mère de Simon était prise d’une forte fièvre, et on Lui fit une demande à son intention. Alors, se penchant au-dessus d’elle, Il commanda à la fièvre et la fièvre la quitta. S’étant levée à l’instant même, elle se mit à les servir. Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de maladies diverses les Lui amenèrent, et Lui, imposant les mains sur chacun d’eux, les guérissait ; de beaucoup aussi sortaient des démons qui criaient et disaient : “Tu es le Fils de Dieu !” Mais Il les menaçait et les empêchait de parler, parce qu’ils savaient qu’Il était le Christ. Or, le jour venu, Il sortit et se rendit en un lieu désert. Et les foules se mirent à sa recherche et vinrent jusqu’à Lui, et elles voulurent Le retenir, de peur qu’Il ne partît loin d’elles. Mais Il leur dit : “Aux autres villes aussi il me faut annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu, car  c’est pour cela que j’ai été envoyé”. Et Il allait, proclamant dans les synagogues de la Judée.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, 

Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse,  accorde-moi dans ta bonté de fouler les têtes des dragons invisibles. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Salut, o Reine, Mère de miséricorde,  notre vie, notre douceur, notre espérance !

Enfants d’Eve exilés, nous crions vers toi !

Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.

O toi, notre avocate, tourne vers nous tes regards miséricordieux

Et Jésus le fruit béni de tes entrailles,  montre-le nous après cet exil,

O clémente, o Très bonne, o très douce Vierge Marie !

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.

 

www.eglise-orthodoxe.eu

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch