3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 01:24

 

Croix bleu

 

Saint du jour : Saint Guénolé, abbé de Landevennec (504)

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

« Ayant pensé, médité, j’ai demandé trois choses : voir toujours la vérité, être toujours enflammé du feu de la charité (une grande flamme) et à chaque minute, à tous les moments de ma vie, parler avec Dieu, être en Dieu, avec lui dans tout et partout, le voir en parlant avec les hommes, parler avec lui, n’être jamais séparé de lui, de la belle Trinité.»

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

 

Psaume 53

(Morale de David.)

L’insensé a dit dans son cœur : “Dieu n’existe pas !”

Grande est la corruption des hommes, ils se sont rendus abominables par leurs iniquités,il n’en est aucun qui s’attache au bien.

Du haut des cieux, le Seigneur abaisse ses regards sur eux, pour voir s’il en est un qui soit avisé : qui s’applique à chercher Dieu.

Mais tous ont consommé l’iniquité, ensemble ils se sont pervertis, il n’en est pas qui fasse le bien, pas même un seul.

N’ont-ils donc aucune conscience, les artisans du mal, qui dévorent mon peuple comme du pain, qui n’invoquent jamais le Seigneur ?

Ils trembleront d’épouvante, sans raison, car Dieu dispersera les os des oppresseurs,

Dieu les a rejetés : ils seront confondus.

Puisse venir de Sion le Salut d’Israël, quand Dieu ramènera les captifs de son peuple,

Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira.

 

LECTURES

Ancien Testament : Isaïe 58, 1 à 8

Le SEIGNEUR dit : « Crie à pleine voix ! Ne te retiens pas ! 

Fais résonner ta voix comme une trompette ! 

Présente ses fautes à mon peuple, leurs péchés aux enfants de Jacob.

Tous les jours, ils me consultent, ils veulent savoir ce que j'attends d'eux.

Ils ressemblent à un peuple qui respecte la justice et qui n'abandonne pas la loi de son Dieu.

Ils me demandent des jugements justes,  ils veulent que je sois proche d'eux.

Pourtant, ils me disent : “Pourquoi jeûner si tu ne le vois pas ? 

Pourquoi nous faire petits si tu ne le remarques pas ? ” 

Alors je réponds : Le jour où vous jeûnez,  vous vous occupez aussi de vos affaires,  et vous agissez durement avec vos ouvriers.

Quand vous jeûnez, vous vous disputez  et vous frappez les autres à coups de poing.

Ce n'est pas en jeûnant de cette manière que vous ferez entendre votre voix là-haut.

Le jeûne qui me plaît, est-ce qu'il ressemble à cela ? 

Est-ce une façon correcte de vous faire petits devant moi ? 

Pencher la tête comme un roseau, mettre un habit de deuil,  se coucher dans la poussière, est-ce que vous appelez cela un jeûne,  un jour qui me plaît ? Voici le jeûne qui me plaît : libérer les gens enchaînés injustement,  enlever le joug qui pèse sur eux,  rendre la liberté à ceux qu'on écrase,  bref, supprimer tout ce qui les rend esclaves.

C'est partager ton pain avec celui qui a faim,  loger les pauvres qui n'ont pas de maison,  habiller ceux qui n'ont pas de vêtements.

C'est ne pas te détourner de celui qui est ton frère. »

Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et ta plaie se fermera vite.

Tes bonnes actions marcheront devant toi,  et la gloire du SEIGNEUR fermera la marche derrière toi.

 

Nouveau Testament : Colossiens 2, 6 à 10

Ainsi, comme vous avez reçu le Christ Jésus, le Seigneur, marchez en Lui, enracinés et construits en Lui, affermis dans la foi qui vous a été enseignée, surabondants en action de grâce. Prenez garde que nul ne vous prenne au piège de la philosophie et des élucubrations futiles selon la tradition des hommes, selon les éléments du monde et non selon le Christ. Car en Lui réside corporellement toute la plénitude de la divinité et en Lui vous avez tout en plénitude, Lui qui est latête de tout principe et de tout pouvoir.

 

Evangile selon Saint Jean 6, 35 à 54

Jésus leur dit : “Je suis le pain de vie, celui qui vient à moi n’aura pas faim et celui qui a foi en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai dit : « Vous m’avez vu et vous n’avez pas la foi ». Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et celui qui viendra à moi, je ne le rejetterai pas ; car je suis descendu du ciel non pour faire mon vouloir, mais le vouloir de Celui qui m’a envoyé. Or le vouloir 61 de Celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’Il m’a donné, mais que je le ressuscite au Jour qui vient. Car telle est la volonté de mon Père : quiconque voit le Fils et a foi en lui a la vie éternelle, et je le ressusciterai au Jour qui vient”. Les Judéens murmuraient à son sujet parce qu’Il avait dit : « Je suis le pain descendu du ciel », et ils disaient : “N’est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph ? Nous connaissons son père et sa mère ; comment dit-Il maintenant : « Je suis descendu du ciel » ?” Jésus leur répondit en disant : “Ne murmurez pas entre vous ! Nul ne peut venir à moi si le Père, qui m’a envoyé, ne l’attire, et moi je le ressusciterai au Jour qui vient. Il est écrit dans les prophètes : «Ils seront tous enseignés par Dieu». Quiconque entend ce qui vient du Père et reçoit son enseignement vient à moi. Non, nul n’a vu le Père, si ce n’est celui qui est auprès de Dieu, celui-là a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : celui qui a la foi a la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert et ils sont morts. Tel est le pain descendu du ciel : celui qui en mange ne meurt pas. Moi, je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, pour la vie du monde”. Les Judéens discutaient entre eux en disant : “Comment cet homme peut-Il nous donner sa chair à manger ?” Jésus leur dit : “Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme et si vous ne buvez son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au Jour qui vient.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, 

Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse, accorde-moi dans ta bonté d’adorer ta sainte résurrection. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Vierge Immaculée, Reine de bonté,

Mère sainte du Roi des cieux, vers toi nous levons les yeux.

Garde nos âmes du péché et nos corps dans la pureté.

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.

 

www.eglise-orthodoxe.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch