27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 04:16

 

Croix bleu

 

Saint du jour : Sainte Honorine, vierge martyre en Vexin (393)

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

« L’esprit de l’homme intérieur est écrasé par l’homme extérieur. Le mot  hésychasme  signifie silence, tranquillité, sérénité. Le silence est le langage du siècle à venir. Si nous voulons creuser le monde visible, parlons, mais si nous voulons toucher notre esprit, tenons-nous en silence intérieur.  La première fois, vous éprouverez une grande difficulté, mais si vous le faites souvent, cela deviendra peu à peu un climat. Hors du silence, nous ne trouverons jamais l’esprit, nous serons étrangers à notre âme. Nous aurons des concepts de Dieu, des idées de Dieu, mais non lui, Dieu.»

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 34

(De David, quand il simula la folie devant Abimélék, et que, chassé par lui, il s'en alla.)

Je bénirai le Seigneur en tous temps, sa louange sera toujours dans ma bouche.

Que mon âme se glorifie dans le Seigneur, que les humbles l’entendent et se réjouissent.

Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son Nom.

J’ai cherché le Seigneur et Il m’a répondu, Il m’a délivré de toutes mes frayeurs.

Tournez vers Lui les regards, vous serez rayonnants de joie, votre visage ne se couvrira pas de honte.

Le pauvre a crié et le Seigneur l’a entendu, Il l’a délivré de toutes ses angoisses.

L’ange du Seigneur campe autour de ceux qui Le craignent, et Il les arrache au danger.

Goûtez et voyez combien le Seigneur est bon, heureux l’homme qui cherche en Lui son refuge.

Craignez le Seigneur, vous ses saints : rien ne manque à ceux qui Le craignent. 

Les puissants connaîtront la pauvreté et la faim,  mais ceux qui cherchent le Seigneur ne manqueront d’aucun bien.

 

LECTURES

 

Ancien Testament : Genèse 42, 6 à 28

Joseph est le gouverneur du pays, et c'est lui qui organise la vente du blé pour tout le monde. En arrivant, ses frères s'inclinent jusqu'à terre devant lui. Dès que Joseph voit ses frères, il les reconnaît. Mais il ne dit pas qu'il est leur frère et il leur parle durement : « D'où venez-vous ? » Ils répondent : « Nous venons de Canaan. Nous sommes venus ici pour acheter de la nourriture. » Joseph reconnaît ses frères, mais eux, ils ne le reconnaissent pas. Alors Joseph se souvient des rêves qu'il a faits à leur sujet. Il leur dit : « Vous êtes des espions ! Vous êtes venus ici pour connaître les points faibles du pays. » Ils répondent : « Non, Monsieur le Gouverneur, nous sommes venus simplement pour acheter de la nourriture. Nous sommes tous fils du même père. Nous sommes des gens honnêtes, nous ne sommes pas des espions. » Joseph répond : « C'est faux ! Vous êtes venus pour connaître les points faibles du pays. » Ils répondent : « Non, nous sommes douze frères, nous sommes fils du même père, d'un homme de Canaan. Le plus jeune est resté auprès de notre père, et il y en a un qui a disparu. » Joseph leur dit : « Je le disais bien, vous êtes des espions. Je vais voir si vous dites la vérité. Par la vie du roi d'Égypte, je vous le jure, vous ne quitterez pas ce pays avant l'arrivée de votre plus jeune frère. Envoyez l'un de vous le chercher. Pendant ce temps, les autres resteront en prison. Ainsi, je pourrai voir si vous m'avez dit la vérité. Si vous avez menti, par la vie du roi d'Égypte, vous êtes bien des espions. » Joseph met ses frères en prison pendant trois jours. Le troisième jour, il leur dit : « Si vous voulez rester en vie, vous allez faire ce que je vais vous dire. Moi, je respecte Dieu. Si vous êtes des gens honnêtes, acceptez qu'un de vos frères reste en prison. Les autres, vous apporterez de la nourriture à vos familles qui ont faim. Puis ramenez-moi votre plus jeune frère. Ainsi, je verrai si vous avez dit la vérité, et vous ne mourrez pas. » Les frères sont d'accord avec Joseph. Mais ils se disent entre eux : « Hélas ! Nous sommes punis pour ce que nous avons fait à Joseph notre frère. Nous avons vu qu'il était désespéré. Il nous a demandé d'avoir pitié de lui, et nous ne l'avons pas écouté. Voilà pourquoi ce malheur nous arrive. » Ruben ajoute : « Je vous avais bien dit : “Ne faites pas de mal à cet enfant ! ” Et vous ne m'avez pas écouté. Maintenant, nous sommes punis parce que nous l'avons fait mourir. » Les frères ne savent pas que Joseph comprend ce qu'ils disent. En effet, il se sert d'un interprète. Alors Joseph s'éloigne d'eux pour pleurer. Ensuite, Joseph revient vers ses frères et il leur dit qu'il garde Siméon. Puis il le fait attacher sous leurs yeux. Ensuite, Joseph donne ces ordres à ses serviteurs : « Mettez beaucoup de blé dans les bagages de ces gens. Remettez aussi l'argent de chacun dans son sac. Donnez-leur de la nourriture pour le voyage. » Les serviteurs font cela. Les frères de Joseph mettent les sacs de blé sur leurs ânes et ils partent. Quand ils s'arrêtent pour la nuit, l'un d'eux ouvre son sac pour donner de l'herbe à son âne. Il trouve son argent placé à l'entrée du sac. Il dit à ses frères : « On m'a rendu mon argent, il est dans mon sac ! » Ils sont très surpris et ils ont peur. Ils se demandent l'un à l'autre : « Qu'est-ce que Dieu nous a fait là ? »

 

Ancien Testament : Esther (grec) 4, 17a à 17h (Prière de Mardochée)

Priant alors le Seigneur au souvenir de toutes ses grandes œuvres, il s’exprima en ces termes : « Seigneur, Seigneur, Roi Tout-puissant, tout est soumis à ton pouvoir et il n’y a personne qui puisse te tenir tête devant ta volonté de sauver Israël. Oui, c’est toi qui as fait le Ciel et la terre et toutes les merveilles qui sont sous le firmament. Tu es le Maître de l’univers et il n’y a personne qui puisse te résister, Seigneur. Toi, tu connais tout ! Tu le sais, toi Seigneur ; ni suffisance ni orgueil, ni gloriole ne m’ont fait faire ce que j’ai fait : refuser de me prosterner devant l’orgueilleux Aman. Volontiers je lui baiserais la plante des pieds pour le salut d’Israël. Mais ce j’ai fait, c’était pour ne pas mettre la gloire d’un homme plus haut que la gloire de Dieu ; et je ne prosternerai devant personne si ce n’est devant toi, Seigneur, et ce que ferai-là ne sera pas orgueil. Et maintenant, Seigneur Dieu, Roi, Dieu d’Abraham, épargne mon peuple ! Car on machine notre ruine, on projette de détruire ton antique héritage. Ne délaisse pas cette part qui est ta part, que tu t’es rachetée de la terre d’Egypte ! Exauce ma prière, sois propice à ta part d’héritage et tourne notre deuil en joie ; afin que nous vivions pour chanter ton nom, Seigneur, et ne laisse pas disparaître la bouche de ceux qui te louent ». Et tout Israël criait de toutes ses forces, car la mort était devant ses yeux.

 

Evangile selon Saint Matthieu 20, 17 à 28

Et Jésus, montant à Jérusalem, prit à part les Douze et leur dit en chemin : “Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme va être livré aux grands prêtres et aux scribes, et ils le condamneront à mort ; et ils le livreront aux païens pour être bafoué et flagellé et crucifié, et le troisième jour il ressuscitera”. Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Lui avec ses fils, se prosternant pour Lui demander quelque chose. Il lui dit : “Que veux-tu ?” Elle Lui dit : “Dis que mes deux fils que voici siègent l’un à ta droite et l’autre à ta gauche dans ton Royaume !” Jésus lui répondit en disant : “Vous ne savez pas ce que vous demandez ! Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ?” Ils Lui dirent : “Nous le pouvons !” Il leur dit : “ En effet, ma coupe, vous la boirez, mais siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m’appartient pas de le donner, c’est pour ceux à qui mon Père l’a destiné”. Et ayant entendu, les dix s’irritèrent contre les deux frères. Mais Jésus les appela et leur dit : “Vous savez que les chefs des nations les gouvernent souverainement et les grands exercent leur pouvoir sur elles. Qu’il n’en soit pas ainsi parmi vous ; au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous sera à votre service ; et celui qui voudra être le premier parmi vous sera votre serviteur. Ainsi le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour un grand nombre”.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, 

Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse,  accorde-moi dans ta bonté de garder une foi intègre. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Salut, Souveraine des cieux.

Salut, Joie des Incorporels.

Salut, Flambeau du paradis, par qui la lumière a jailli.

O Vierge très glorieuse, Trésor précieux des fils d’Adam,

Prie pour nous le Christ très clément.

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.

 

www.eglise-orthodoxe.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch