26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 04:07

 

Croix bleu 

 

Saint du jour : Saint Agricole, évêque de Nevers, (594)

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

« Toutes les prières doivent conduire à la prière du silence. 

Elle est parfaite lorsque le cœur prie sans paroles.»

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 26

(De David.)

Justifie-moi, Seigneur, car j’ai marché dans l’intégrité : j’ai mis ma confiance en Toi, je n’ai pas chancelé.

Eprouve-moi, Seigneur, sonde-moi, fais passer au creuset mes reins et mon cœur, car ta grâce est devant mes yeux et je marche dans ta vérité.

Je ne siège pas avec les hommes de mensonge, je ne vais pas en compagnie des gens dissimulés.

Je hais les assemblées des ouvriers du mal, je ne m’assieds pas auprès des impies.

Je lave mes mains dans l’innocence et je fais le tour de ton autel, ô Seigneur !

Ainsi j’entendrai les accents de tes louanges et je proclamerai toutes tes merveilles.

Seigneur, j’ai aimé le lieu où Tu demeures, le séjour où réside ta gloire !

N’enlève pas mon âme avec celle des pécheurs, ni ma vie avec celle des hommes de sang, qui ont les mains tachées par les crimes, même quand leur droite est pleine de présents. 

Moi, je marche dans l’intégrité, délivre-moi et fais-moi grâce !

Mon pied sera ferme dans la voie droite, je bénirai le Seigneur dans les Eglises saintes !

 

LECTURES

 

Ancien Testament : Genèse 41, 14 à 44

Le roi d'Égypte donne l'ordre d'aller chercher Joseph. Très vite, on le fait sortir de prison. On lui rase la barbe et les cheveux, il change de vêtements et il vient devant le roi. Celui-ci dit à Joseph : « J'ai fait un rêve, et personne n'a pu l'expliquer. Mais on m'a dit que toi, tu sais interpréter les rêves qu'on te raconte. » Joseph répond au roi : « Ce n'est pas moi, c'est Dieu qui peut te donner une explication juste. » Le roi continue : « Voici mon rêve. Je suis au bord du Nil. Je vois sept belles vaches bien grosses, qui sortent du fleuve. Elles se mettent à manger l'herbe de cet endroit. Ensuite, sept autres vaches sortent du fleuve après les belles vaches. Elles sont maigres, très laides et faibles. Dans toute l'Égypte, je n'ai jamais vu de bêtes aussi laides. Alors les vaches faibles et laides dévorent les sept premières, les grosses vaches. Elles les avalent bien, mais cela ne se voit pas du tout. En effet, les vaches faibles sont aussi maigres qu'avant. À ce moment-là, je me réveille. Puis je fais un autre rêve. Je vois sept beaux épis bien remplis qui poussent sur la même tige. Ensuite, sept épis durs, secs, brûlés par le vent du désert, poussent après les beaux épis. Alors les épis secs avalent les sept beaux épis. J'ai parlé de ces rêves aux magiciens, mais personne n'a pu les expliquer. » Joseph répond au roi d'Égypte : « Tes deux rêves ont le même sens, mon roi. Dieu te dit ce qu'il va faire. Les sept belles vaches et les sept beaux épis représentent sept années. C'est donc un seul rêve. Les sept autres vaches, faibles et laides, et les sept épis secs, brûlés par le vent du désert, représentent aussi sept années, mais des années de famine. Mon roi, je te l'ai dit, Dieu t'a montré ce qu'il va faire. Les sept années qui viennent seront des années très riches en récoltes dans toute l'Égypte. Ensuite, il y aura sept années de famine, et on ne se souviendra plus des riches récoltes d'Égypte. La famine rendra le pays très pauvre. Elle sera très dure. Alors on ne saura plus ce qu'est la richesse dans le pays. Tu as fait deux rêves qui veulent dire la même chose, voici pourquoi : c'est  Dieu qui a décidé tout cela et il va bientôt le réaliser. Maintenant, mon roi, cherche un homme intelligent et sage et donne-lui autorité sur l'Égypte. Nomme aussi des agents. Ils prendront un cinquième des récoltes du pays, pendant les sept années de richesse. Ils rassembleront toute la nourriture des sept bonnes années qui viennent.  Dans les villes, ils mettront du blé dans des magasins, sous ton autorité, pour faire des réserves de nourriture. De cette façon, l'Égypte aura des réserves pour les sept années de famine. Ainsi la famine ne détruira pas le pays. » Cette proposition plaît au roi et à ses ministres. Le roi leur dit :

« Cet homme est rempli de l'esprit de Dieu. Est-ce  que nous pourrons trouver un autre homme comme lui ? » Ensuite le roi dit à Joseph : « C'est Dieu qui t'a fait connaître tout cela. Personne ne peut être aussi intelligent et aussi sage que toi. Tu seras donc l'administrateur de mon royaume. Tout mon peuple obéira à tes ordres. Je serai au-dessus de toi seulement parce que je suis roi. Maintenant, je te donne autorité sur toute l'Égypte. » Le roi enlève de son doigt sa bague de roi et il la met au doigt de Joseph. Il lui donne des habits de lin et il lui passe un collier d'or autour du cou. Ensuite, il le fait monter sur son deuxième char, et les gens crient devant lui : « Laissez passer ! »Voilà comment le roi d'Égypte a donné à Joseph autorité sur tout son pays. Le roi dit encore à Joseph : « Je suis le roi d'Égypte. Mais dans tout le pays, personne ne lèvera le petit doigt sans ton autorisation. »

 

Ancien Testament : 1 Rois 17, 8 à 16

Alors le SEIGNEUR adresse sa parole à Élie. Il lui dit : « Pars, va dans la ville de Sarepta, près de Sidon. Tu habiteras là-bas. J'ai commandé à une veuve de cette ville de te donner à manger. » Élie part donc pour Sarepta. Quand il arrive à l'entrée de la ville, il voit une veuve qui ramasse du bois. Il l'appelle et lui dit : « S'il te plaît, va me chercher un peu d'eau à boire. » La femme part en chercher, mais Élie la rappelle et dit : « S'il te plaît, apporte-moi aussi un morceau de pain. » La femme lui dit : « Par ton Dieu, le SEIGNEUR vivant, je le jure, je n'ai plus de pain. J'ai seulement une poignée de farine dans un bol et un peu d'huile dans un pot. Je suis venue ramasser deux morceaux de bois. Puis je vais rentrer à la maison et préparer ce qui reste pour mon fils et pour moi. Nous mangerons, ensuite nous mourrons. » Élie répond à la femme : « N'aie pas peur ! Rentre chez toi et fais ce que tu as dit. Seulement, avec ce qui te reste, prépare-moi d'abord une petite galette, et tu me l'apporteras. Ensuite, tu en prépareras une autre pour ton fils et pour toi. En effet, voici ce que dit le

SEIGNEUR, Dieu d'Israël : “Dans le bol, la farine ne manquera pas, dans le pot, l'huile ne diminuera pas jusqu'au jour où moi, le SEIGNEUR, je ferai tomber la pluie sur la terre.”» La femme va faire ce qu'Élie lui a demandé. Et ils ont à manger pendant longtemps, elle, son fils et Élie. Dans le bol, la farine ne manque pas, dans le pot, l'huile ne diminue pas, comme le SEIGNEUR l'a dit par la bouche d'Élie.

 

Evangile selon Saint Matthieu 23, 1 à 12

Alors Jésus s’adressa aux foules et aux disciples en disant : “Sur la chaire de Moïse sont assis les scribes et les pharisiens, tout ce qu’ils vous disent, faites-le et observez-le ; mais ne faites rien selon leurs actions : car ils disent mais ne font pas ! Ils ligotent de lourds fardeaux et les posent sur les épaules des hommes, mais eux ne consentent pas à les remuer même du bout du doigt. Toutes leurs œuvres n’ont pour but que de les faire remarquer par les hommes : ils élargissent leurs phylactères et allongent leurs franges, ils aiment la première place dans les repas et les premiers sièges à la synagogue, les salutations sur les places publiques et que les gens les appellent « Rabbi ! » Pour vous, ne vous faites pas appeler maître, car unique est votre Maître et vous êtes tous frères ; et n’appelez personne votre Père sur la terre, car unique est votre Père dans le ciel. Ne vous faites pas appeler non plus docteur, car vous  n’avez qu’un seul docteur, le Christ. Le plus grand d’entre vous sera votre serviteur. Quiconque s’élève sera humilié, quiconque s’humilie sera exalté.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse,  accorde-moi dans ta bonté de poursuivre le cours du jeûne. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Réjouis-toi Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec toi.

Tu es béni entre toutes les femmes

Et Jésus le fruit de tes entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

Prie pour nous, pécheurs !

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.

 

www.eglise-orthodoxe.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch