22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 04:39

 

 Croix bleu

Saint du jour : Saint Paschase, évêque de Vienne (312)

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

« Comment atteindre la pureté du cœur, l’unité ? Comment pénétrer en ce lieu où réside Dieu ? Par un engagement total : dites la prière qui vous convient, pourvu que vous soyez porté vers une chose unique, une attitude. De quelle manière ? Prends une chose et jette-toi dans cette chose comme dans le feu. Sans décision, point de chemin spirituel. »

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 20

(Au chef de chœur: Psaume de David.)

Que le Seigneur t’exauce au jour de la détresse, que le Nom du Dieu de Jacob soit ton bouclier.

Que de son sanctuaire Il t’envoie son secours, qu’Il te soutienne de Sion.

Qu’Il Se souvienne de tous tes sacrifices, qu’Il reçoive tes holocaustes.

Qu’Il t’accorde ce que désire ton cœur, qu’Il accomplisse tous tes desseins.

Nous nous réjouirons de ton salut, nous magnifierons le Nom de notre Dieu, car Il exaucera tes vœux.

Maintenant le Seigneur accordera le salut à son Christ, Il L’exaucera depuis les cieux, sa sainte demeure, par les exploits glorieux de sa Droite.

Certains se confient dans les chars  et d’autres dans les chevaux, mais pour nous,  c’est le Nom du Seigneur qui nous donne la force.

Eux ils plient et ils tombent, nous, nous ressuscitons et nous tenons debout.

Seigneur, donne au roi la victoire, exauce-nous au jour de la supplication.

 

LECTURES

 

Ancien Testament : Genèse 35, 1 à 20

Un jour, Dieu dit à Jacob : « Pars ! Va à Béthel et reste là-bas. Tu me construiras un autel. C'est là que je me suis montré à toi quand tu fuyais devant ton frère Ésaü. » Jacob dit à sa famille et à tous ceux qui l'accompagnent : « Enlevez les statues des dieux étrangers qui sont chez vous. Rendez-vous purs et changez de vêtements. Préparez-vous, nous allons à Béthel. Là-bas, je vais construire un autel pour Dieu. En effet, c'est lui qui m'a répondu quand j'étais très malheureux, et c'est lui qui m'a aidé partout où je suis allé. » Ils donnent donc à Jacob toutes les statues des dieux étrangers qu'ils possèdent. Ils lui donnent aussi les anneaux qu'ils portent aux oreilles. Jacob les enterre sous le grand arbre sacré qui est près de Sichem. Quand Jacob et ses fils s'en vont, Dieu fait tomber une grande peur sur les habitants des villes voisines. Alors personne n'ose les poursuivre. Jacob arrive à Louz, c'est-à-dire à Béthel, au pays de Canaan, avec tous ceux qui l'accompagnent. Là, il construit un autel et il appelle cet endroit « Dieu de Béthel ». En effet, Dieu s'était montré à lui à cet endroit, quand il fuyait devant son frère Ésaü. Déborah, la femme qui s'occupait de Rébecca, meurt. On l'enterre près de Béthel, sous un grand arbre. Depuis ce jour-là, on l'appelle « l'arbre des Larmes ». Quand Jacob revient de Mésopotamie, Dieu se montre encore à lui. Il le bénit. Il lui dit : « Ton nom est Jacob. Mais on ne t'appellera plus ainsi. À partir de maintenant, ton nom sera

Israël. » Dieu l'appelle donc Israël. Il lui dit encore : « Je suis le Dieu tout-puissant. Je te donnerai beaucoup d'enfants. Alors tu deviendras l'ancêtre d'un peuple et d'une communauté de peuples. Des rois naîtront de toi. Le pays que j'ai donné à Abraham et à Isaac, je te le donne. Et plus tard, je le donnerai à tes enfants et aux enfants de leurs enfants. » Puis Dieu s'éloigne du lieu où il a parlé à Jacob. Jacob dresse une pierre à cet endroit. Il verse de l'huile sur elle et un peu de vin, pour la consacrer. Cet endroit où Dieu a parlé avec lui, Jacob l'appelle Béthel, c'est-à-dire « Maison de Dieu ». Jacob et sa famille quittent Béthel. Ils sont encore loin d'Éphrata quand Rachel met un enfant au monde. La naissance est pénible. Pendant que Rachel accouche difficilement, la sagefemme lui dit : « N'aie pas peur, c'est encore un garçon. » Rachel est mourante. Au moment de mourir, elle appelle l'enfant Ben-Oni, ce qui veut dire « Fils de ma douleur ». Mais Jacob l'appelle Benjamin, c'est-à-dire « Fils de la main droite ». Rachel meurt, et on l'enterre au bord de la route d'Éphrata, c'est-à-dire Bethléem. Jacob dresse une pierre sur sa tombe. C'est la pierre de la tombe de Rachel. Elle existe encore aujourd'hui. 

 

Ancien Testament : Ezéchiel 18, 20 à 28

C'est la personne coupable qui doit mourir. Les enfants ne seront pas punis pour les péchés de leurs parents, les parents ne seront pas punis pour les fautes de leurs enfants. Celui qui agit bien sera récompensé pour ses actions justes, celui qui  est mauvais sera puni pour ses actions mauvaises. » « Voici ce qui peut arriver : une personne mauvaise se détourne de toutes les fautes qu'elle a commises. Elle obéit à tous mes commandements, elle respecte les lois, elle fait ce qui est juste. Eh bien, c'est sûr, cette personne vivra, elle ne mourra pas. Toutes ses fautes seront oubliées, elle vivra grâce au bien qu'elle a fait. Est-ce que vraiment cela me fait plaisir de voir mourir les gens mauvais ? Je vous le déclare, moi, le Seigneur DIEU : ce que je veux, c'est qu'ils changent leurs façons de faire et qu'ils vivent. Au contraire, voici une personne qui agissait bien, mais elle ne fait plus ce qui est juste. Elle fait le mal en imitant toutes les actions horribles des gens mauvais. À votre avis, est-ce qu'elle peut vivre ? Non ! On oubliera toutes les actions bonnes qu'elle a faites. Elle mourra, parce qu'elle n'est pas restée fidèle et qu'elle a fait le mal. Pourtant vous dites : “La de faire du Seigneur n'est pas bonne ! ” Écoutez, vous, les Israélites, est-ce ma façon de fairequi n'est pas bonne ? Ce sont plutôt vos façons de faire qui sont mauvaises. Prenons un exemple : Voici une personne qui agissait bien, mais elle ne fait plus ce qui est juste. Elle fait le mal et elle meurt. Eh bien, elle meurt à cause du mal qu'elle a fait. Au contraire, une personne mauvaise se détourne du mal qu'elle commet, elle respecte les lois et fait ce qui est juste. Eh bien, elle sauvera sa vie. Si elle se rend compte de ses mauvaises actions, si elle s'en détourne, elle vivra, c'est sûr,elle ne mourra pas.

 

Evangile selon Saint Jean 5, 1 à 15

Après cela, il y eut une fête des Judéens et Jésus monta à Jérusalem. Or il se trouve à Jérusalem, près de la Porte des Brebis, une piscine appelée en hébreu Bethesda et qui a cinq portiques, sous lesquels gisaient une multitude d’infirmes, d’aveugles, de boiteux, de perclus, qui attendaient l’agitation de l’eau. Il y avait là un homme infirme depuis trente-huit ans. Jésus, le voyant couché et le sachant dans cet état depuis longtemps déjà, lui dit : “Veux-tu guérir ?” L’infirme Lui répondit : “Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée ; pendant que j’y vais, un autre descend avant moi”. Jésus lui dit : “Lève-toi, emporte ton grabat et marche !” Et aussitôt l’homme fut guéri ; il prit son grabat et se mit à marcher. Or c’était un jour de Sabbat. Les

Judéens dirent donc à celui qui était guéri : “C’est Sabbat, il ne t’est pas permis d’emporter ton grabat”. Il leur répondit : “Celui qui m’a guéri m’a dit : « Emporte ton grabat et marche ! »” Ils lui demandèrent : “Quel est l’homme qui t’a dit : « Emporte et marche » ?” Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était, car Jésus s’était retiré de la foule qui était dans ce lieu. Après cela, Jésus le rencontre dans le Temple et lui dit : “Te voilà bien-portant, ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive pire”. L’homme s’en alla dire aux Judéens que c’était Jésus qui l’avait guéri.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, 

Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse,  accorde-moi dans ta bonté d’être victorieux du péché. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Mère auguste du Rédempteur,

Porte du ciel, Etoile de la mer,

Toi qui soutiens le peuple qui cherche à se relever,  qui as surpris la créature en engendrant ton créateur,  qui fus saluée par l’archange Gabriel, Vierge féconde et Mère intacte,  aie pitié de nous pécheurs.

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.

 

www.eglise-orthodoxe.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch