20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 05:25

 

Croix bleu 

 

Saint du jour : Saint Eleuthère, évêque de Tournai (532)

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

Méditation

« Les troubles, les jalousies, les fanatismes, l’incompréhension proviennent de ce que nous envions la place de l’autre, que nous n’accomplissons pas notre tâche propre, que nous n’avons point trouvé notre place personnelle, notre place intérieure devant Dieu.»

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 17

(Prière de David.)

Ecoute, Seigneur, ma juste plainte, sois attentif à ma supplication.

Prête l’oreille à ma prière, car mes lèvres ne mentent pas.

Que mon jugement vienne de ta Face, que tes yeux considèrent ce qui est droit.

Tu as sondé mon coeur, même la nuit, Tu m’as soumis à l’épreuve du feu, sans trouver en moi de pensée d’injustice.

Non, ma bouche ne louera pas les oeuvres des hommes, selon la parole de tes lèvres, je demeurerai sur le chemin rude.

Affermis mes pas dans tes sentiers, afin que mes pieds ne trébuchent pas.

Je T’invoque, Toi qui m’écoutes, ô mon Dieu !

Incline vers-moi ton oreille, sois attentif à mes paroles.

Manifeste ta miséricorde, ô salut de ceux qui espèrent en Toi, car ta Droite les sauve de leurs ennemis.

Garde-moi, Seigneur, comme la prunelle de l’œil, sous l’abri de tes ailes, protège-moi.

Garde-moi loin de la face des impies, des ennemis qui me cernent avec passion.

La graisse a rendu leur cœur insensible et leur bouche s’exprime avec orgueil.

Ils sont sur mes pas, voilà qu’ils m’entourent ! Ils ont les yeux sur moi pour m’étendre à terre.

Pareils aux lions, ils s’apprêtent au carnage, pareils aux fauves, ils se cachent en embuscade.

Lève-Toi, Seigneur, préviens leurs desseins et fais-les trébucher, arrache mon âme aux impies et ton glaive aux ennemis de ta Droite qui se gavent de la vie présente, qui remplissent leur ventre de tes trésors, au point que leurs fils mêmes sont rassasiés et laissent le superflu à leurs enfants.

Pour moi, qui cherche la justice, je contemplerai ta Face,  je me rassasierai du spectacle de ta gloire.

 

LECTURES

 

Ancien Testament : Genèse 32, 1 à 33

Laban se lève tôt le matin. Il embrasse ses filles et ses petits-enfants, il les bénit et retourne chez lui. Jacob continue sa route, et des anges de Dieu viennent à sa rencontre. Quand il les voit, il dit : « C'est un camp de Dieu ! » Et il appelle cet endroit Mahanaïm. Jacob envoie devant lui des messagers à son frère Ésaü. Celui-ci est au pays de Séir, dans la campagne d'Édom. Il donne cet ordre aux messagers : « Voici ce que vous direz à Ésaü : “Ton serviteur Jacob te fait dire ceci : J'ai vécu chez Laban et j'y suis resté jusqu'à maintenant. Je possède des bœufs et des ânes, des moutons et des chèvres, des serviteurs et des servantes. J'ai voulu te donner ces nouvelles, mon maître, pour que tu te montres bon envers moi.” » Les messagers reviennent auprès de Jacob. Ils disent : « Nous sommes allés voir ton frère Ésaü. Lui aussi vient à ta rencontre, avec 400 hommes. » Alors Jacob est rempli d'une peur terrible. Il divise en deux groupes les gens qui sont avec lui, les moutons et les chèvres, les bœufs et les chameaux. Il se dit : « Si Ésaü arrive près d'un groupe et s'il l'attaque, l'autre groupe pourra se sauver. » Ensuite Jacob se met à prier : « Dieu de mon grand-père Abraham, Dieu de mon père Isaac, toi le SEIGNEUR, tu m'as dit : “Retourne dans ton pays, auprès de ta famille, et je te ferai du bien.” Tu m'as si souvent montré ton amour et ta fidélité, à moi ton serviteur. Je ne le mérite pas. En effet, quand j'ai passé le fleuve Jourdain, j'avais seulement mon bâton. Maintenant, je reviens avec ces deux groupes. Je t'en prie, sauve-moi de mon frère Ésaü. J'ai peur de lui, j'ai peur qu'il vienne me tuer, moi, mes femmes et mes enfants. Toi, tu m'as dit : “Je veux te faire du bien. Tes enfants et les enfants de leurs enfants seront aussi nombreux que les grains de sable de la mer. Ils seront si nombreux qu'on ne pourra pas les compter.”  » Cette nuit-là, Jacob reste à cet endroit. Dans ses troupeaux, il choisit un cadeau pour son frère Ésaü : 200 chèvres, 20 boucs, 200 brebis et 20 béliers. 30 chamelles qui allaitent leurs petits, 40 vaches, 10 taureaux, 20 ânesses et 10 ânes. Il confie chaque troupeau séparément à ses serviteurs. Il leur dit : « Passez devant moi, et laissez un espace entre chaque troupeau. » Puis il donne cet ordre au premier serviteur : « Quand mon frère Ésaü te rencontrera, il va te demander :

“À qui es-tu ? Où vas-tu ? À qui est ce troupeau qui marche devant toi ? ” Tu répondras : “Cela appartient à ton serviteur Jacob. C'est un cadeau qu'il t'envoie, à toi, mon maître Ésaü. Et lui-même arrive derrière nous.” » Jacob donne le même ordre au deuxième serviteur, ensuite au troisième, puis à tous ceux qui marchent derrière les troupeaux : « Et quand vous rencontrerez Ésaü, vous lui parlerez de cette façon. » Et vous lui direz : « Ton serviteur Jacob arrive, lui aussi, derrière nous. » En effet, Jacob pense : « Si j'envoie les cadeaux devant moi, je vais calmer Ésaü. Ensuite, je me présenterai devant lui. Peut-être qu'il me recevra  bien. » Alors les troupeaux partent en avant et cette nuit-là, Jacob reste dans le camp. Pendant la nuit, Jacob se lève. Il prend ses deux femmes, ses deux servantes et ses onze enfants. Il leur fait passer le torrent du Yabboq avec tout ce qu'il possède. Jacob reste seul. Quelqu'un lutte avec lui jusqu'au lever du jour. L'adversaire de Jacob voit que dans la lutte, il n'arrive pas à être plus fort que lui. Alors il le frappe à la hanche et, pendant le combat, il le blesse à la hanche. Puis il dit à Jacob : « Le jour se lève. Laisse-moi partir. » Jacob répond : « Je ne te laisserai pas partir. Bénis-moi d'abord. » L'autre demande : « Quel est ton nom ? » Jacob répond : « Je m'appelle Jacob. » L'autre continue : « Tu ne t'appelleras plus Jacob. Ton nom sera Israël. En effet, tu as lutté avec Dieu et avec les hommes, et tu as été le plus fort. »

Jacob lui demande : « Je t'en prie, dis-moi ton nom. » L'autre répond : « Tu veux savoir mon nom ?  Pourquoi donc ? » Puis il bénit Jacob. Jacob dit : « J'ai vu le visage de Dieu, et je suis encore en vie ! » Et il appelle cet endroit Penouel, c'est-à-dire « Visage de Dieu ». Quand le soleil se lève, Jacob passe la rivière à Penouel. Il boite à cause de sa hanche. Aujourd'hui encore, les Israélites ne mangent pas le muscle de la hanche. En effet, Jacob a été blessé à ce muscle.

 

Ancien Testament : Exode 24, 12 à 18

Le SEIGNEUR dit à Moïse : « Monte auprès de moi sur la montagne et reste là. Je vais te donner les tablettes de pierre sur lesquelles j'ai écrit les commandements de la loi. Tu les enseigneras aux Israélites. » Moïse, accompagné de Josué, son serviteur, monte sur la montagne de Dieu. Mais avant de monter, il dit aux anciens : « Attendez-nous ici jusqu'à notre retour. Aaron et Hour restent avec vous. Si vous avez un problème à régler, allez les trouver. » Moïse monte donc sur la montagne. Le nuage de fumée la recouvre. La gloire du SEIGNEUR reste sur le mont Sinaï, et le nuage de fumée le couvre pendant six jours. Le septième jour, le SEIGNEUR appelle Moïse du milieu du nuage. Les Israélites voient alors la gloire du SEIGNEUR comme un feu dévorant, au sommet de la montagne. Moïse entre dans le nuage de fumée et il continue à monter. Il reste là-haut 40 jours et 40 nuits.

 

Evangile selon Saint Matthieu 12, 38 à 50

Alors quelques-uns d’entre les scribes et les pharisiens Lui adressèrent la parole en disant : “Maître, nous voudrions voir un signe de Toi !” Il leur répondit en disant : “Génération mauvaise et adultère qui réclame un signe ! Et de signe ne lui sera donné que celui de Jonas le prophète ! Car de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du monstre marin, ainsi le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits au sein de la terre. Les hommes de Ninive se lèveront au Jugement avec cette génération et ils la condamneront, car ils se sont convertis à la proclamation de Jonas, et il y a ici plus que Jonas ! La reine de Saba se lèvera au  Jugement avec cette génération et elle la condamnera, car elle est venue des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et il y a ici plus que Salomon ! L’esprit impur, lorsqu’il est sorti de l’homme, parcourt des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve pas. Alors il dit : « Je reviendrai dans ma maison d’où je suis sorti ! » Et y entrant, il la trouve vide, balayée et ornée. Alors il s’en va et il ramène avec lui sept autres esprits plus méchants que lui, ils entrent et s’y installent. Et le dernier état de cet homme est pire que le premier. Ainsi en sera-t-il de cette génération mauvaise”. Comme Il parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient dehors cherchant à Lui parler. Et comme on L’informait, Il répondit : “Qui est ma mère, et qui sont mes frères ?”Alors étendant sa main sur ses disciples Il dit : “Voici ma mère et voici mes frères ; car quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma Soeur, et ma mère”.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, 

Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse, accorde-moi dans ta bonté de garder une foi intègre. 

Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Salut, Souveraine des cieux. Salut, Joie des Incorporels.

Salut, Flambeau du paradis, par qui la lumière a jailli.

O Vierge très glorieuse, Trésor précieux des fils d’Adam,

Prie pour nous le Christ très clément.

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours !

Amen.

 

www.eglise-orthodoxe.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch