16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 01:57

 

Croix bleu

 

Saint du jour : Saint Julien, évêque de Lescar (400)

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

« Si nous cessons de bénir, nous perdons la puissance et nous devenons fades, un peu tristes, un peu courbés. Ni l’intelligence, ni la pensée ne peuvent donner cette puissance, mais seulement l’émerveillement du Nom Divin. Quand vous êtes complètement dans les ténèbres, quand tout va le plus mal possible, à ce moment-là, si vous voulez la puissance, bénissez Dieu. »

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 91

(Louange de David.)

Celui qui demeure à l’abri du Très-Haut et repose à l’ombre du Puissant dit au Seigneur : “Mon secours, mon refuge, mon Dieu en qui je me confie”. Lui te délivrera du filet de l’oiseleur et de la parole mortelle. Il te couvrira de ses ailes, et sous son plumage tu espéreras,  sa vérité est un bouclier et une cuirasse.

Tu ne craindras ni la terreur de la nuit, ni la flèche qui vole le jour, ni la peste qui s’avance dans les ténèbres, ni la ruine, ni le démon de midi. 

Que mille tombent à ton côté et dix mille à ta droite, rien ne pourra t’atteindre.

Mais tu verras de tes yeux, tu contempleras le châtiment des pécheurs : car Toi, Seigneur, Tu es mon espérance,  ô Très-Haut, Tu as établi en moi ta demeure.

Le malheur ne rôdera pas autour de toi, le fléau n’approchera pas de ta tente.

Car Il a ordonné pour toi à ses anges de te garder dans toutes tes voies.

Dans leurs mains, ils te porteront, de peur que ton pied ne heurte une pierre.

Tu marcheras sur l’aspic et sur le basilic, tu fouleras le fauve et le dragon. 

Parce qu’il espère en Moi, Je le délivrerai, 

Je le protégerai puisqu’il connaît mon Nom.

Il M’invoquera et Je l’exaucerai, Je serai avec lui dans la détresse, 

Je le sauverai et Je le glorifierai.

Je le rassasierai de longs jours et Je lui ferai voir mon salut. 98

 

LECTURES

Ancien Testament : Exode 6, 28 à 7, 6

Le jour où le SEIGNEUR parle à Moïse en Égypte, il lui dit : « Le SEIGNEUR, c'est moi. Va répéter toutes mes paroles au Pharaon, roi d'Égypte. » Mais Moïse répond : « Je parle très difficilement. Le roi d'Égypte ne m'écoutera jamais ! » Alors le SEIGNEUR lui dit : « Je t'établis auprès de lui comme un dieu, et ton frère Aaron sera ton porte-parole. Tu diras à ton frère tout ce que je te commanderai.Ensuite, c'est lui qui parlera au roi d'Égypte. Il lui demandera de laisser partir d'Égypte les Israélites. Mais je fermerai le cœur du roi. Je ferai beaucoup de choses extraordinaires et étonnantes dans son pays. Pourtant, le roi ne vous écoutera pas. Alors je ferai peser ma puissance sur l'Égypte. Et grâce à mon autorité, je ferai sortir de ce pays, et en bon ordre, mon peuple, les Israélites. Je montrerai ma force à l'Égypte pour faire sortir les Israélites de ce pays. Les Égyptiens sauront ainsi que le SEIGNEUR, c'est moi. » Moïse et Aaron font exactement ce que le SEIGNEUR leur a commandé. Moïse est âgé de 80 ans et Aaron de 83 ans quand ils vont parler au roi d'Égypte.

 

Ancien Testament : Isaïe 49, 8 à 15

Le SEIGNEUR dit : « Au bon moment, je t'ai répondu. Quand le jour du salut est arrivé, je suis venu à ton secours. C'est moi qui t'ai formé. En toi je réalise mon alliance avec le peuple. Je vais relever le pays d'Israël, je vais de nouveau distribuer les parts de cette terre maintenant détruite. Je dis aux prisonniers, à ceux qui vivent dans le noir : “Sortez, venez à la lumière ! ” Ils trouveront de la nourriture le long de la route, ils pourront manger sur toutes les collines. Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif. Ils ne souffriront plus du vent brûlant du désert ni du soleil. En effet, avec tendresse, je les conduirai, je les mènerai au bord de sources fraîches. Je changerai tous les chemins de montagne en chemins faciles, je referai les routes. Les voici ! Ils reviennent de loin : les uns du nord, les autres de l'ouest, d'autres du sud, de l'Égypte. » Ciel, applaudis ! Et toi, terre, réjouis-toi ! Montagnes, criez de joie ! Le SEIGNEUR redonne de l'espoir à son peuple, il a pitié des malheureux. Sion disait : « Le SEIGNEUR m'a abandonnée, mon maître m'a oubliée. » Mais le SEIGNEUR répond : « Est-ce qu'une femme oublie le bébé qu'elle allaite ? Est-ce qu'elle cesse de montrer sa tendresse à l'enfant qu'elle a porté ? Même si elle l'oubliait, moi je ne t'oublierai jamais.

 

Evangile selon Saint Jean 8, 12 à 20

Et Jésus leur parla à nouveau en disant : “Je suis la lumière du monde. Celui qui marche à ma suite ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie”. Alors les pharisiens Lui dirent : “Toi, Tu témoignes pour Toi même, ton témoignage n’est pas véridique”. Jésus leur répondit en disant : “Oui, je témoigne pour moi-même, et mon témoignage est véridique parce que je sais d’où je suis venu et où je vais, mais vous, vous ne savez ni d’où je viens ni où je vais. Vous, vous jugez selon la chair ; moi, je ne juge personne. Et si je juge, moi, mon jugement est véridique. Car je ne suis pas seul, j’ai avec moi le Père qui m’a envoyé. Dans votre Loi, il est écrit que le témoignage de deux hommes est vrai. C’est moi qui témoigne pour moi-même, et le Père qui m’a envoyé, Lui aussi témoigne pour moi”. Alors ils Lui dirent : “Qui est ton Père ?” Jésus répondit : “Vous ne connaissez ni moi ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père”. Ces paroles, Il les a dites dans la salle où Il enseignait, dans le Temple. Et nul ne mit la main sur Lui, car son heure n’était pas encore venue.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, 

Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse,  accorde-moi dans ta bonté d’arriver sans condamnation au terme de temps. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Reine du ciel, réjouis-toi, alléluia !

Le Christ que tu as porté dans ton sein est ressuscité comme il l’a dit,  prie-le pour nous pécheurs, alléluia !

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.

 

www.eglise-orthodoxe.eu

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch