16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 04:49

Croix bleu

 Saint du jour : Sainte Georgette, vierge et solitaire à Clermont (550)

 

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.


Ouverture

 O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

 « Le Carême est la grande période de pénitence, le printemps de notre âme, le renouveau de notre vie. La pénitence est totalement opposée au sentiment de scrupule, au complexe de culpabilité, à l’autocritique ménagée d’autodéfense qui trouble notre sommeil et paralyse notre esprit. La pénitence est vivifiante et fertile ; la fausse pénitence (complexe ou scrupule) est stérile, destructive et nous enchaîne. »

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 51

 Au chef de chœur: Psaume de David, quand Nathan le prophète vint le trouver, après qu'il se fut approché de Bethsabée.  Aie pitié de moi, ô Dieu, dans ta bonté, selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions.  Lave moi entièrement de mon iniquité et purifie-moi de mon péché, car je reconnais mes transgressions, et mes péchés sont constamment devant moi. J’ai péché contre Toi seul, j’ai fait ce qui est mal à tes yeux. Aussi Tu seras juste dans ta sentence, sans reproche dans ton jugement. Voici, je suis né dans l’iniquité, et ma mère m’a conçu sous le joug du péché.

Mais Tu veux que la vérité soit au fond du cœur, fais donc pénétrer la sagesse au-dedans de moi. Asperge-moi avec l’hysope, et je serai pur, lave moi, et je serai plus blanc que la neige. Annonce-moi l’allégresse et la joie, et les os que Tu as humiliés se réjouiront. Détourne ton regard de mes péchés, efface toutes mes iniquités. O Dieu, crée en moi un cœur pur, renouvelle un esprit droit dans mes entrailles.

Ne me rejette pas loin de ta Face, ne me retire pas ton Esprit Saint. Rends-moi la joie de ton salut, soutiens-moi par l’Esprit puissant. J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à Toi. O Dieu, Dieu de mon salut, délivre-moi du sang versé, et ma langue célébrera ta miséricorde. Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche publiera ta louange. Si Tu avais voulu des sacrifices, je T’en aurais offert, mais Tu ne prends point plaisir aux holocaustes. Le sacrifice qui est agréable à Dieu, c’est un esprit brisé. O Dieu, Tu ne dédaignes pas le cœur contrit et humilié. Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, rebâtis les murs de Jérusalem ! Alors Tu agréeras des sacrifices de justice, l’oblation et les holocaustes, alors on offrira des taureaux sur ton autel.

 

LECTURES

 

Ancien Testament : Genèse 27, 31 à 45

Il prépare lui aussi un bon plat et il l'apporte à son père en disant : « Lève-toi, père, pour manger la viande que je t'ai apportée de la chasse. Ensuite, tu me donneras ta bénédiction. » Isaac demande : « Qui es-tu ? » Il répond : « Je suis Ésaü, ton fils aîné. » Isaac est très bouleversé et il se met à trembler de tout son corps. Il dit : « Mais alors, qui est donc celui qui est allé à la chasse et m'a rapporté de la viande ? J'ai mangé de tout avant ton arrivée. Je lui ai donné ma bénédiction, et il lagardera. » Quand Ésaü entend les paroles de son père, son cœur est très amer, et il pousse de grands cris. Il supplie son père : « Père, bénis-moi, moi aussi ! » Isaac répond : « Ton frère est venu et il m'a trompé. Il a pris la bénédiction que tu devais recevoir. » Ésaü dit : « Il porte bien son nom, Jacob, le trompeur. Il m'a trompé deux fois. Il a pris mon droit de fils aîné et maintenant, il prend la bénédiction que je devais recevoir ! Est-ce qu'il ne te reste pas une bénédiction pour moi ? » Isaac répond : « J'ai fait de lui ton chef, je lui ai donné tous ses frères comme serviteurs. Je lui ai donné le blé et le vin. Je ne peux plus rien faire pour toi, mon fils ! » Ésaü demande encore à son père : « Est-ce que tu n'as qu'une seule bénédiction ? Bénis-moi, moi aussi, père ! » Et il se met à pleurer très fort. Alors Isaac lui dit : « Tu habiteras loin des terres fertiles, loin de la rosée qui tombe du ciel. Tu vivras grâce à ton épée et tu serviras ton frère. Mais en allant d'un endroit à un autre, tu te libéreras, tu briseras le pouvoir qu'il fait peser sur toi. » Ésaü déteste Jacob parce qu'il a reçu la bénédiction de leur père. Ésaü se dit : « Mon père va bientôt mourir. Alors je vais pouvoir tuer mon frère Jacob. » Quand Rébecca apprend les intentions d'Ésaü, son fils aîné, elle fait appeler Jacob, son fils plus jeune. Elle lui dit : « Ton frère Ésaü veut te tuer pour se venger de toi. Maintenant, mon fils, écoute-moi. Pars d'ici ! Fuis chez mon frère Laban, à Haran. Tu resteras chez lui quelque temps jusqu'à ce que ton frère se calme. Quand ton frère ne sera plus en colère contre toi, quand il aura oublié ce que tu lui as fait, j'enverrai quelqu'un te chercher là-bas. Je ne veux pas vous perdre tousles deux le même jour. »  

 

Ancien Testament : Isaïe 38, 1 à 8

À cette époque-là, Ézékias était atteint d'une maladie qui entraîne la mort. Le prophète Ésaïe, fils d'Amots, est venu le voir et lui a dit de la part du SEIGNEUR : « Mets de l'ordre dans tes affaires. En effet, tu vas mourir, la vie est finie pour toi. » Alors Ézékias s'est tourné vers le mur et il a fait cette prière au SEIGNEUR : « Ah ! SEIGNEUR, je t'en prie, souviens-toi : j'ai vécu fidèlement devant toi avec un cœur non partagé. J'ai fait ce qui est bien à tes yeux. » Et Ézékias pleurait beaucoup. Le SEIGNEUR a donné l'ordre à Ésaïe d'aller dire à Ézékias de sa part : « Moi, le SEIGNEUR, le Dieu de David, ton ancêtre, j'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Je vais ajouter quinze années à ta vie ! Je vous délivrerai de la main du roi d'Assyrie, toi et Jérusalem, et je protégerai cette ville. » Ésaïe a répondu : « Le SEIGNEUR te montrera qu'il tiendra sa promesse. Voici le signe qu'il te donnera : Sur l'escalier d'Akaz, qui était au soleil, l'ombre est descendue. Eh bien, le SEIGNEUR la fera remonter de dix marches. » Alors, le soleil est revenu sur les dix marches que l'ombre avait couvertes.

 

Evangile selon Saint Matthieu 5, 43 à 6, 4

Vous avez appris qu’il a été dit : « Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi ». Et moi je vousdis : aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. Ainsi vous deviendrez les fils de votre Père qui est dans les cieux, car Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense en avez-vous ? Les publicains eux-mêmes  n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous ainsi, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les hommes pour être un spectacle, autrement ce serait perdre toute récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux. Quand donc tu fais une aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorieux devant les hommes. Amen, je vous le dis : ils ont reçu leur salaire. Toi, cependant, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, de sorte que ton aumône soit faite dans le secret, et ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse, accorde-moi dans ta bonté d’être

victorieux du péché. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Mère auguste du Rédempteur, porte du ciel, étoile de la mer,

Toi qui soutiens le peuple qui cherche à se relever, 

qui as surpris la créature en engendrant ton Créateur,

qui fus saluée par l’archange Gabriel,

Vierge féconde et Mère intacte, aie pitié de nous pécheurs.

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.

 

www.eglise-orthodoxe.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch