13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 01:53

 

Croix bleu

 

 

Saint du jour : Saint Pient, évêque de Poitiers (564)

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

« On a perdu la notion du rite ; l’Occident ne fera un pas en avant que lorsqu’il aura compris que le rite est le pivot du monde. L’homme sans rites et sans rythmes est un invertébré. Le rite, c’est la danse, c’est la respiration ; la nature chante sa liturgie, selon les saisons.»

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 133

(Cantique des montées.)

Voyez comme il est doux, comme il est agréable, pour des frères de vivre ensemble !

C’est comme une huile odorante répandue sur la tête, qui descend sur la barbe, la barbe d’Aaron ! 

C’est comme la rosée de l’Hermon, qui descend sur la montagne de Sion.

C’est de là que le Seigneur vous bénit, qu’Il vous donne la vie pour toujours !

 

LECTURES

 

Ancien Testament : Exode 4, 19 à 31

Le SEIGNEUR dit encore à Moïse au pays de Madian : « Oui, retourne en Égypte. En effet, ceux qui voulaient te tuer sont morts. » Alors Moïse prend sa femme et ses fils. Il les fait monter sur un âne et il retourne en Égypte. Dans sa main, il tient le bâton que Dieu lui a dit de prendre. Le SEIGNEUR dit à Moïse : « Je t'ai donné le pouvoir de faire des choses extraordinaires. Quand tu seras retourné en Égypte, n'oublie pas de les faire devant le roi de ce pays. Mais moi, je fermerai son cœur, et il ne laissera pas partir les Israélites. Alors tu lui diras de ma part : “Voici ce que moi, le SEIGNEUR, je t'annonce : Le peuple d'Israël est mon fils, mon fils aîné. Je t'ai commandé de le laisser partir pour me servir, mais tu refuses. C'est pourquoi je vais faire mourir ton fils aîné.”» Au cours du voyage, pendant le repos de la nuit, le SEIGNEUR s'approche de Moïse et il cherche à le faire mourir. Séfora prend aussitôt une pierre coupante. Elle circoncit son fils et touche les pieds de Moïse avec la peau qu'elle a coupée. Puis elle dit : « Tu es pour moi un mari de sang. » Alors le SEIGNEUR s'éloigne de Moïse. Séfora a dit « mari de sang » à cause de la circoncision. Le SEIGNEUR dit à Aaron : « Va dans le désert à la rencontre de Moïse. » Aaron part. Il trouve son frère à la montagne de Dieu et il l'embrasse. Moïse rapporte à Aaron les ordres du SEIGNEUR : toutes les paroles que lui, Moïse, doit dire de la part du SEIGNEUR, et les choses extraordinaires qu'il doit faire. Ensuite, tous les deux vont réunir les anciens du peuple d'Israël. Aaron répète toutes les paroles que le SEIGNEUR a dites à Moïse. Et il fait les choses extraordinaires devant le peuple. Le peuple est d'accord avec ce qu'il dit. Les Israélites comprennent ceci : le SEIGNEUR va les aider parce qu'il a vu leur souffrance. Alors ils se mettent à genoux pour adorer le SEIGNEUR.

 

Ancien Testament : Isaïe 1, 16 à 20

Lavez-vous, rendez-vous purs. Éloignez de mes yeux vos actions mauvaises, arrêtez de faire le mal. Apprenez à faire le bien. Cherchez à respecter le droit. Ramenez dans le bon chemin celui qui écrase les autres par l'injustice. Défendez les droits des orphelins, prenez en main la cause des veuves. » Le SEIGNEUR dit : « Venez, nous allons discuter. Même si vos péchés ont la couleur du sang, ils prendront la couleur du lait. S'ils sont rouges comme le feu, ils deviendront aussi blancs que la neige. Si vous acceptez d'obéir, vous pourrez manger les bonnes choses du pays. Mais si vous refusez, si vous continue à vous révolter contre moi, l'épée vous dévorera. » Voilà ce que le SEIGNEUR affirme.

 

Evangile selon Saint Jean 9, 1 à 39

En passant, Il vit un homme aveugle de naissance. Et ses disciples L’interrogèrent en disant : “Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ?” Jésus répondit : “Non, ni lui n’a péché, ni ses parents, mais c’est pour que soient manifestées les œuvres de Dieu en lui ; à nous de faire les œuvres de Celui qui m’a envoyé tant qu’il fait jour ; vienne la nuit et personne ne peut plus rien faire. Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde”. Ayant ainsi parlé, Il cracha par terre, fit de la boue avec sa salive et lui plaça cette boue sur les yeux ; et Il dit : “Va, et lave-toi à la piscine de Siloé”, ce qui se traduit : « envoyé ». Il y est donc allé et il s’est lavé, et lorsqu’il est revenu, il voyait. Les voisins et ceux qui l’avaient vu mendier auparavant disaient : “N’est-ce pas lui qui était assis et qui mendiait ?” Les uns disaient : “C’est lui !”, et d’autres : “Non, mais il lui ressemble !” Quant à lui, il disait : “C’est bien moi !” Ils lui dirent donc : “Comment tes yeux se sont-ils ouverts ?” Il répondit : “L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, en a fait une onction sur mes yeux, et m’a dit : « Va à la piscine de Siloé et lave-toi ! » J’y suis allé, je me suis lavé, et je vois”. Et ils lui dirent : “Et où est-Il ?” Et il leur dit : “Je ne sais pas !” Alors on emmena vers les pharisiens celui qui avait été aveugle auparavant. Or c’était un jour de Sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. De nouveau donc, les pharisiens l’interrogèrent pour savoir aussi comment ses yeux s’étaient ouverts ; et il leur dit : “Il a mis de la boue sur mes yeux, je me suis lavé et je vois !” Quelques-uns des pharisiens disaient : “Cet homme n’est pas de Dieu, puisqu’Il ne garde pas le Sabbat”. Et d’autres disaient : “Comment un homme pécheur peut-il faire de tels signes ?” Et c’était la division parmi eux. Ils dirent donc de nouveau à l’aveugle : “Et toi, que dis-tu de Lui, puisqu’Il t’a ouvert les yeux ?” Et lui leur dit : “C’est un prophète !” Les Judéens necrurent pas qu’il était aveugle et que ses yeux s’étaient ouverts, jusqu’à ce qu’ils aient appelé les parents de celui qui avait retrouvé la vue. Ils les interrogèrent et leur dirent : “Est-ce bien là votre fils, dont vous dites qu’il est né aveugle ? Comment se fait-il qu’il voie clair à présent ?” Ses parents répondirent en disant : “Nous savons que c’est bien notre fils, et qu’il est né aveugle, mais comment 91 il se fait qu’il voie clair maintenant, nous ne le savons pas ; qui lui a ouvert les yeux : nous ne les avons pas davantage ; questionnez-le vous-mêmes, il est en âge de répondre pour lui-même”. Ses parents parlèrent ainsi parce qu’ils avaient peur des Judéens, car déjà les Judéens avaient décidé que quiconque Le confesserait comme Christ serait exclu de la communauté ; voilà pourquoi ses parents répondirent : « Il a l’âge, questionnez-le ! » Ils firent donc appeler une seconde fois l’homme qui avait été aveugle, et lui dirent : “Rends gloire à Dieu ! Nous savons que cet homme est un pécheur”. Lui donc répondit : “Si c’est un pécheur, je ne sais. Mais je sais une chose, c’est que j’étais aveugle et que je vois clair à présent”. Ils lui dirent : “Que t’a-t-Il fait ? Comment a-t-Il fait pour t’ouvrir les yeux ?” Il leur répondit : “Je vous l’ai déjà dit, mais vous n’avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous l’entendre de nouveau ? Voudriez-vous devenir aussi de ses disciples ?” Alors ils se mirent à l’injurier et lui dirent : “C’est toi qui es un disciple de cet individu ; nous, nous sommes les disciples de Moïse ; nous savons que c’est à Moïse que Dieu a parlé, tandis que Celui-ci, nous ne savons même pas d’où Il est”. L’homme leur répondit en disant : “Voilà qui est bien étonnant : vous ne savez pas d’où Il est, mais Il m’a ouvert les yeux ! Nous savons que Dieu n’écoute pas les pécheurs ; mais si quelqu’un craint Dieu et accomplit son vouloir, Dieu l’écoute. Jamais dans le passé on n’a entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle de naissance. S’Il n’était pas un homme qui vient de Dieu, Il ne pourrait rien faire du tout”. Ils lui répondirent en disant : “Tu es né tout entier dans le péché, et c’est toi qui nous fais la leçon ?” Et ils le jetèrent dehors et ils l’expulsèrent. Jésus, ayant appris qu’ils l’avaient jeté dehors et expulsé, le rencontra et lui dit : “Toi, as-tu foi dans le Fils de l’homme ?” Et lui, répondant, Lui dit : “Mais qui est-Il, Seigneur, pour quej’aie foi en Lui ?” Jésus lui dit : “Tu le vois, celui qui te parle, c’est lui !” Alors il dit : “J’ai foi, Seigneur !” Et il se prosterna devant Lui. Et Jésus dit : “Je suis venu dans le monde pour un jugement, pour que voient ceux qui ne voient pas, et pour que ceux qui voient deviennent aveugles”.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, 

Kyrie eleison ! 

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse,  accorde-moi dans ta bonté de garder une foi intègre. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Salut, Souveraine des cieux.

Salut, Joie des Incorporels.

Salut, Flambeau du paradis, par qui la lumière a jailli.

O Vierge très glorieuse, Trésor précieux des fils d’Adam,

Prie pour nous le Christ très clément.

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen. 

 

www.eglise-orthodoxe.eu

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch