12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 01:51

 

Croix bleu 


Saints du jour : Saint Grégoire le Grand, pape de Rome (604), père de l’Eglise, 

Saint Paul-Aurélian, 1er évêque de Léon (594) 

 

Prière de saint Ephrem le Syrien

Seigneur et Maître de ma vie,

l’esprit d’oisiveté, de découragement,

de domination et de vaines paroles,

éloigne de moi.

L’esprit d’intégrité, d’humilité,

de patience et de charité,

accorde à ton serviteur.

Oui, Seigneur et Roi,

donne-moi de voir mes fautes

et de ne pas juger mon frère,

ô Toi qui es béni aux siècles des siècles. Amen.

 

Ouverture

O Dieu, viens à mon aide !

Seigneur, hâte-toi de me secourir !

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit

Comme il était au commencement et maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen !

 

Méditation

« La communauté vraie est comparable à un cercle formé par des frères se tenant par la main, portant les fardeaux les uns des autres, mais leur regard, en ce cercle, est fixé vers le centre : le

Christ ; par contre, ils voient leurs frères de profil, les apercevant à peine, plutôt liés fraternellement par une action ; ils ne s’étudient pas, ne se sauvent pas les uns les autres, tous contemplent le centre : l’Ami de l’homme et le cercle sera puissant et la paix régnera dans la communauté.»

Saint Evêque Jean de Saint Denis (1905-1970)

 

Psaume 119

(XVI AÏN)

J’accomplis ton jugement et ta justice, ne m’abandonne pas à mes ennemis.

Sois le garant du bien de ton serviteur, ne me laisse pas maltraiter par les orgueilleux.

Mes yeux languissent après ton salut et la promesse de ta justice.

Agis envers ton serviteur selon ta miséricorde : enseigne-moi tes commandements !

Je suis ton serviteur, donne-moi l’intelligence pour que je connaisse ton témoignage.

Il est temps d’agir, ô Seigneur, car ta loi est méprisée.

Pour moi, j’aime tes commandements plus que l’or et les joyaux.

C’est pourquoi je me règle sur tous tes préceptes et je déteste tous les chemins du mensonge.

 

LECTURES

 

Ancien Testament : Exode 4, 1 à 18

Moïse répond au SEIGNEUR : « Mais voilà ! Les Israélites ne me croiront pas. Ils ne m'obéiront pas, mais ils diront : “Non, le SEIGNEUR ne s'est pas montré à toi.”  » Le SEIGNEUR demande à Moïse : « Qu'est-ce que tu tiens à la main ? » Moïse répond : « Un bâton. » Le SEIGNEUR lui dit : « Jette-le par terre ! » Moïse le jette par terre : le bâton devient un serpent. Moïse recule très vite devant lui. Le SEIGNEUR lui donne cet ordre : « Avance ta main et prends le serpent par la queue. » Moïse avance la main et il prend le serpent. Le serpent redevient un bâton dans sa main. Le SEIGNEUR dit : « Cela prouvera que je me suis montré à toi, moi, le SEIGNEUR, le Dieu de leurs ancêtres, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. » Le SEIGNEUR ajoute : « Mets ta main sur ta poitrine. » Moïse fait cela. Mais quand il retire sa main, il voit qu'elle est blanche comme du lait. Elle est couverte de lèpre.  Le SEIGNEUR dit encore à Moïse : « Remets ta main sur ta poitrine. » Moïse fait cela. Et quand il retire sa main, elle est redevenue normale. Le SEIGNEUR lui dit : « Les  Israélites ne te croiront peut-être pas et ils ne t'obéiront pas, malgré le premier signe, celui du bâton. Alors ils croiront à cause du deuxième, celui de la lèpre sur ta main. Mais s'ils ne croient pas malgré ces deux signes et s'ils ne t'obéissent pas, tu prendras de l'eau du Nil et tu la verseras par terre. Alors cette eau deviendra du sang. » Moïse dit au SEIGNEUR : « Ah, Seigneur, excuse-moi ! Je ne sais pas parler. Déjà quand j'étais petit, je ne parlais pas bien. Et cela n'a pas changé depuis que tu me parles. Ma bouche n'arrive pas à dire ce que je veux. » Le SEIGNEUR répond à Moïse : « Qui a fait une bouche à l'homme ? Qui lui ferme la bouche ou les oreilles ? Qui lui ouvre les yeux ? Qui le rend aveugle ? Est-ce que ce n'est pas moi, le SEIGNEUR ? Maintenant, pars ! Je serai avec toi quand tu parleras, et je t'apprendrai tout ce que tu devras dire. » Moïse dit : « Ah, Seigneur, excus emoi ! Envoie quelqu'un d'autre ! » Alors le SEIGNEUR se met en colère contre Moïse. Il dit : « Et ton frère Aaron, le lévite ? Il parle bien, lui, je le sais ! Le voici, il vient déjà à ta rencontre. Quand il te verra, son cœur sera plein de joie. Parle-lui et dis-lui ce qu'il devra dire. Oui, moi, je serai avec vous deux quand vous parlerez et je vous montrerai ce que vous aurez à faire. Aaron parlera au peuple à ta place, il sera ton porte-parole. Et toi, tu seras pour lui comme un dieu. De plus, tu tiendras ce bâton dans ta main. Avec lui, tu feras des choses étonnantes. » Moïse retourne auprès de Jéthro, son beau-père. Il lui dit : « Je dois partir et retourner vers mes frères hébreux qui sont en Égypte. Je veux voir s'ils sont encore vivants. » Jéthro lui répond : « Va en paix ! »

 

Ancien Testament : Exode 32, 7 à 14

Alors le SEIGNEUR dit à Moïse : « Descends tout de suite ! En effet, ton peuple, que tu as fait sortird'Égypte, est tombé dans un grand péché. Très vite, ils ont quitté le chemin que je leur avais montré. Ils se sont fabriqués un veau en métal fondu. Ils se sont mis à genoux devant lui, et ils lui ont offert des sacrifices. Ensuite, ils ont dit : “Voici notre Dieu qui nous a fait sortir d'Égypte.” Eh bien, je le vois, ce peuple est un peuple à la tête dure ! Maintenant, laisse-moi faire. Je vais me mettre en colère et je les détruirai ! Ensuite, je ferai naître de toi un grand peuple. » Mais Moïse demande avec force au SEIGNEUR son Dieu de calmer sa colère. Il lui dit : « Tu as utilisé ta puissance grande et terrible pour faire sortir d'Égypte ton peuple. Et maintenant, tu veux te mettre en colère contre ce peuple. Pourquoi donc ? Si tu agis ainsi, les Égyptiens vont dire : “Le SEIGNEUR est méchant. C'est pourquoi il a fait sortir les Israélites de notre pays. Il a voulu les tuer dans les montagnes et les faire disparaître de la terre.” SEIGNEUR, calme le feu de ta colère. Renonce à faire du mal à ton peuple. Souviens-toi de tes serviteurs Abraham, Isaac et Jacob. Tu leur as fait toi-même ce grand serment : “Je rendrai vos enfants et les enfants de leurs enfants aussi nombreux que les étoiles du ciel. Je leur donnerai le pays que j'ai promis, et ils le posséderont pour toujours.”  » Alors le SEIGNEUR renonce au mal qu'il voulait faire à son peuple88

 

Evangile selon Saint Jean 7, 31 à 44

Parmi la foule, beaucoup eurent foi en Lui et ils disaient : “Quand le Christ viendra, fera-t-Il davantage de signes que Celui-ci n’en a faits ?” Les pharisiens entendirent la foule discuter de la sorte à son sujet ; les grands prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes pour L’arrêter. Alors Jésus dit : “Je suis avec vous encore un peu de temps, et je vais vers Celui qui m’a envoyé ; vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je suis vous ne pouvez pas venir”. Alors les Judéens se dirent entre eux : “Où Celui-ci veut-Il aller pour que nous ne Le trouvions pas ? Va-t-Il s’en aller dans les pays de la diaspora des Grecs et enseigner les Grecs ? Quelle est donc cette parole qu’Il a dite : « Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je suis vous ne pouvez pas venir » ?” Et le jour suivant, le grand jour de la Fête, Jésus se tenant debout s’écria et dit : “Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive ! Celui qui a foi en moi, comme dit l’Ecriture : des fleuves d’eau vivante couleront de ses entrailles”. Il disait cela de l’Esprit que ceux qui auraient foi en Lui allaient recevoir ; car l’Esprit n’était pas encore donné ; car Jésus n’avait pas encore été glorifié. Dans la foule, certains de ceux qui avaient entendu disaient : “C’est vraiment le prophète !” Et d’autres disaient : “C’est le Christ !” D’autres encore répondaient : “Est-il possible que le Christ puisse venir de Galilée ? L’Ecriture ne dit-elle pas : « De la semence de David et de Bethléem, la ville de David, viendra le Messie » ?” Il y avait donc à son sujet un grave désaccord parmi la foule. Certains parmi eux voulaient L’arrêter, mais personne ne mit la main sur Lui.

 

Intention de prière

Aie pitié de moi, Seigneur, selon ta grande miséricorde, 

Kyrie eleison !

Dieu tout puissant, tu créas toutes choses par ta sagesse,  accorde-moi dans ta bonté de poursuivre le cours du jeûne. Amen !

 

Prière à la Mère de Dieu

Réjouis-toi Marie, pleine de grâce,

Le Seigneur est avec toi.

Tu es béni entre toutes les femmes

Et Jésus le fruit de tes entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

Prie pour nous pécheurs !

 

Clôture

Que le Seigneur Jésus Christ nous bénisse !

Rendons gloire à Dieu, notre Père pour toujours ! Amen.89

 

www.eglise-orthodoxe.eu

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch