14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 05:52

 

 

 

 

Réalisé en 2008 par Pavel Lounguine , l’île raconte les souffrances d’un moine qui est entré dans les ordres pour se repentir d’une faute qui l’a traumatisé à vie. Son regret est tellement sincère qu’il accède à la sainteté  et parvient même à prodiguer des miracles.

 Cet homme mène un combat permanent contre ses démons, aussi bien qu’il ne peut plus envisager l’existence comme une quelconque source de plaisir. Il inflige à son corps des épreuves sévères, pour se maintenir dans un état de douleur éternelle. Souhait absolu et noble, qui lui vaut d’être dotés de dons surnaturels, et d’une indéfinissable aura. Sur des îlots fantomatiques dans des eaux opaques, il s’est créé sa propre prison, mais à laquelle il ajoute la spiritualité, trouvant dans la foi l’espoir que sa peine soit reconnue par Dieu. Il exprime sa piété sans académisme, avec spontanéité ce qui lui vaut d’être plus apprécié par le père supérieur que ceux qui la pratiquent mécaniquement.

ile_lounguine

Le décor polaire est époustouflant de rigueur glaciale, de petits îlots parsèment des eaux opaques formant un microcosme où le temps semble s’être arrêté. On s’y déplace en barque ou en empruntant des petits ponts. Pareille ambiance ne saurait mieux servir le scénario, Pavel louguine parvient à créer un film très immersif, voire quasiment sensuel. Bien entendu le parti pris religieux qu’il adopte doit être  interprété selon notre propre conception de la foi, cependant il a le mérite d’oser aborder le sujet de dieu et du sacré avec un travail de composition des plans que l’on peut sans hésiter qualifier de virtuose.

http://trashmovies.org/lile/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Spiritualité

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch