1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 04:00

L’ancien disait encore au frère au sujet de l’âme qui veut se convertir :

Il y avait dans une ville une belle courtisane qui avait beaucoup d'amants. Un grand personnage, qui était venu à elle, lui dit : « Promets-moi de vivre honnêtement et je te prends pour femme. » Elle le lui promit et il l'emmena avec lui dans sa maison. Or, ses amants, qui la regrettaient, disaient : « Ce personnage l'a prise dans sa maison. Si donc nous allons dans la maison et qu'il l'apprenne, il nous châtiera. Allons donc plutôt derrière la maison et sifflons-lui quelque chose ; elle reconnaîtra le sifflement, elle descendra jusqu'à nous, et nous, nous serons irrépréhensibles. Ayant donc entendu le sifflement, elle se boucha les oreilles et se précipita dans la chambre la plus retirée dont elle ferma les portes.

L'ancien disait que la courtisane, c'est l'âme ; ses amants sont les passions et les hommes. Le grand personnage, c'est le Christ ; l'appartement le plus intérieur, c'est la demeure éternelle ; ceux qui sifflent, ce sont les démons pervers, mais à tout moment l'âme se réfugie auprès du Seigneur.

Extrait de Abba, dis-moi une parole !
Solesmes

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch