28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 05:55

Les profanations antichrétiennes se suivent – et se multiplient – au Kosovo comme nous le signale le blogue Orthodoxie le 23 janvier.

1. Dans le cimetière du village de Klokot, près de Gnjilan ont été profanés 27 monuments funéraires. L’enquête de la police a commencé dès la nuit dernière.

2. Au cimetière orthodoxe du village de Prilužje, commune de Vučitrn, la nuit dernière vers 23 h a été minée la tombe de la famille Anđelović, la plus grande tombe du cimetière. Des morceaux de tombe ont été dispersés sur les champs voisins en raison de la violence de l’explosion. L’approche du cimetière ne peut avoir lieu en toute sécurité en raison de la présence possible d’explosifs sur d’autres tombes.

3. Au cimetière orthodoxe du village de Plemetina, commune de Vučitrn, trois tombes ont été profanées, ce qui a été confirmé par le prêtre, M.P.

4. Au cimetière orthodoxe de Miloševo, le prêtre B.K. a mentionné la confirmation par la police et l’OSCE que la chapelle du cimetière a été incendiée et que quelques tombes ont été détruites.

5. Au cours de la nuit, 50 tombes serbes ont été profanées au cimetière orthodoxe de Prizren, ce qui a été confirmé par le prêtre S.Đ et la police de ladite localité.

Outre ces attaques barbares contre les cimetières, une organisation extrémiste appelée « Armée populaire albanaise » a réuni un certain nombre de membres de l’organisation ultranationaliste « Autodétermination », au moyen de facebook, et ont tenté d’attaquer le monastère de la Très sainte Mère de Dieu à Đakovica où vivent deux moniales et deux femmes âgées serbes. Grâce à la présence d’un plus grand nombre de policiers de la police du Kosovo et de la KFOR, l’attaque a été empêchée et l’église – [reconstruite après avoir été rasée par les Albanais en 2004, ndt] n’a pas été endommagée. Les moniales et les deux personnes âgées ont été épargnées.

Le diocèse de Ras et Prizren condamne fermement cette nouvelle vague de violences, qui rappelle à de maints égards celle de 2004, dirigée avec lâcheté contre les cimetières et les lieux saints de l’Église orthodoxe serbe. Les événements de la nuit dernière, montrent que malheureusement peu de choses ont changé au Kosovo depuis 2004 et qu’il y existe toujours un grand potentiel de violence motivée ethniquement et religieusement, est menée par des organisations extrémistes sous l’apparence de patriotisme. Ces jours-ci, alors que le Conseil de l’Europe examine les droits de l’homme au Kosovo et en Métochie, le monde peut se convaincre dans quelle direction se meut une société qui profane les tombes familiales, attaque et souille les lieux chrétiens.

Une telle conduite ne saurait être justifiée ou provoquée par les tensions dans la vallée de Preševo [en Serbie, où vit une minorité albanaise, ndt], car les profanations au Kosovo durent déjà depuis des années.

L’évêque Théodose a demandé ce matin depuis Prizren un degré plus élevé de défense des sites religieux et cimetières et a appelé la communauté internationale à ne pas permettre le déchaînement des nationalistes qui non seulement causent des souffrances et nuisent aux Serbes qui sont restés au Kosovo et en Métochie, mais constituent aussi la honte immense du peuple albanais ».

Source : Orthodoxie

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch