29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 08:33

L'Oeuvre d'Orient

22/05/2012

Mgr Casmoussa était l'invité de la Conférence de Presse de l'OEuvre d'Orient à l'occasion de la parution de son livre "Jusqu'au bout".

Mgr Georges Casmoussa
dans les bureaux de l'OEuvre en 2011

Ancien journaliste, écrivain, polyglotte, l'ancien archevêque de Mossoul , Mgr Georges Casmoussa vit aujourd’hui au Liban où il est le droit droit du Patriarche syrien catholique. Dans un livre d'entretien coécrit par Luc Balbont et Joseph Alichoran « Jusqu’au bout », (éd. Nouvelle Cité), il revient  sur la situation des chrétiens Irakiens dans un pays où ils n’ont pas les même droits que les musulmans.

Des chrétiens poussés au départ

Manque de sécurité, liberté d’expression restreinte, volonté de changement du tissu démographique dans les villages Irakiens à majorité chrétienne, de la part gouvernement ... entretiennent le désir d'émigration des chrétiens.  "Cest l'absence de reconnaissance de leurs droits en tant que citoyens qui poussent les jeunes et leurs familles à quitter l'Irak""

Depuis 2003, près de la moitié des chrétiens di'Irak auraient émigrépasasnt d'environ 1 million à moins de 500 000. Ceux qui sont toujours au Moyen-Orient pourraient revenir sur la situation s'améliore.

Mais l’émigration reste une solution familiale, personnelle, de petits groupes, qui n’aide pas à la résolution de la question chrétienne au Moyen Orient.

« On ne peut accepter qu’une religion, un parti politique confisque le pouvoir d’une nation. Il faut créer des institutions qui puissent s’imposer comme une nouvelle force de vivre ensemble, chrétiens et musulmans. »

Des chrétiens dynamiques

Ce qui n’empêche pas Mgr Casmoussa de continuer à se battre pour obtenir l’égalité des droits et des devoirs pour les chrétiens comme pour les musulmans.

« Pour moi, la définition de la démocratie c’est la participation du peuple aux décisions de son pays, c’est une reconnaissance de tous les citoyens et non une majorité écrasante qui écrase les minorités. Et la violence n’est jamais un moyen »

Et malgré le discours des medias sur la fin des chrétiens dans le monde arabe, les chrétiens gardent une vitalité dans leur paroisse et dans la société : s’ils sont absents du pouvoir, ils restent très actifs dans les hôpitaux, les écoles, la culture, le commerce …

Certains chrétiens, amateurs, commencent même à s’engager en politique dans des mouvements laïcs.

Garder l’Espoir

Croyant à l’entente possible entre chrétiens et musulmans, il reste pour lui de l’espoir quant à voir un jour un Irak uni et respectueux des croyances de chacun. « Nous sommes des citoyens du même pays, nous avons la même histoire, la même terre, le même avenir à construire et nos religions ne se contredisent pas. »


Mgr Casmoussa effectue une tournée de conférences-débat en France jusqu'au 6 juin, sur le thème : "Chértiens d'Orient : un vivre ensemble ismalo-chrétien est-il possible ?" il ira à LorientMarseilleGrenobleTroyesNantes,Lille où il présentera son livre.

Lundi 21 mai, il était l'invité de l'émission du Grand Témoin sur Radio Notre Dame.

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Relations avec l'Islam

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch