8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 04:42

Le 4 octobre, à la résidence patriarcale et synodale du monastère Saint-Daniel s’est déroulée la première réunion de la session d’hiver (septembre 2012-février 2013) du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe. Le Saint Synode a approuvé le bilan des visites primatiales du patriarche Cyrille en Pologne et au Japon, ainsi qu’en Ukraine et dans les diocèses russes, soulignant « l’importance historique du message commun aux peuples de Russie et de Pologne, établissant une base pour le dialogue et la collaboration entre les peuples de Russie et de Pologne ».Des décisions ont été prises quant aux sièges vacants des diocèses de Bejetsk, Kotlas et Gueorguievsk. Le synode a également constitué une métropole de Tchouvachie regroupant les diocèses de Tcheboksary, Alatyr et Kanach. Son Éminence Barnabé de Tcheboksary et de Tchouvachie est placé à la tête de la métropole de Tchouvachie. Une métropole de Viatka comprenant les diocèses de Viatka, d’Ourjoum et de Iaransk et correspondant à la région administrative de Kirov est créée. Le métropolite Marc de Viatka et de Slobodsk la présidera. Le Saint-Synode rappelle aux archipasteurs, pasteurs, moines et employés des institutions ecclésiastiques la nécessité d’appliquer partout les décisions des conciles épiscopaux et celles du Saint-Synode, suivant lesquelles les hiérarques et les ecclésiastiques ne peuvent poser leur candidature aux élections de quelque organse représentatif d’aucun pays et à aucun niveau, ni être membre de parti politique ou occuper des fonctions ou des postes au sein de partis politiques.

http://www.orthodoxie.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Le monde orthodoxe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch