26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 05:58

rond


 

Après les anglicans et les catholiques, c’est aux luthériens à subir les foudres de la colère de musulmans chauffés à blanc par des imams aussi irresponsables que les réalisateurs du “film” L’Innocence des musulmans. Une dépêche d’Églises d’Asie du 24 septembre nous en livre le triste exemple (extraits). D.H.

Au total, lors de ce vendredi 21 septembre, qui avait été décrété jour chômé par le gouvernement pour exprimer la désapprobation du monde musulman face à la diffusion sur Internet du film islamophobe, les manifestations au Pakistan ont fait dix-neuf morts et 160 blessés. Protégées par d’importantes forces de police, les implantations diplomatiques occidentales n’ont pas été touchées. Dans les grandes villes du pays, les principaux édifices chrétiens, également protégés, ont été épargnés. C’est finalement dans la ville de Mardan, ville moyenne de la province de Khyber Pakhtunkhwa, située à mi-chemin entre Peshawar et Islamabad, qu’une église chrétienne a été prise pour cible.

Construite en 1937, l’église luthérienne de Sarhadi a été entièrement incendiée et les bâtiments chrétiens alentours complètement pillés. Selon le récit du président de la Ligue interreligieuse du Pakistan, qui s’est rendu sur les lieux dès le samedi 22 septembre, un drame supplémentaire a été évité de justesse lorsque la foule qui s’en prenait au lieu de culte a tenté de se saisir d’un chrétien, âgé de 18 ans, pour l’asperger d’essence ; ce dernier n’a dû son salut qu’à l’intervention de plusieurs personnes venues à son secours.

Selon Andaryaas Maseeh, vice-président de l’église luthérienne de Sarhadi, ni l’administration, ni la police n’ont apporté la protection qui était nécessaire aux lieux visés par les manifestants. Il a précisé que les émeutiers semblaient aussi motivés par le pillage (des ordinateurs comme des motos ont été volés) que par leur désir de protester contre le film. Il a aussi ajouté que des manifestants avaient pris soin de jeter au feu les Écritures saintes des chrétiens avant de s’enfuir (…) Dimanche, la communauté chrétienne locale a tenu à célébrer le culte sur place ; un crucifix en bronze noirci par les flammes avait été posé sur l’autel, tandis que chacun arborait un brassard noir en signe de deuil.

A Islamabad, la coalition au pouvoir a donné à voir quelques dissensions. Le ministre des Chemins de fer, Ghulam Ahmad Bilour, a déclaré le 22 septembre qu’à titre personnel, il offrait une récompense de 100 000 dollars à qui tuerait le réalisateur du film controversé. Le ministère des Affaires étrangères a très rapidement déclaré que la proposition du ministre Bilourn’engageait que lui-même et « ne représentait en rien la politique du gouvernement du Pakistan ». Le lendemain, le président du Pakistan, Asif Ali Zardari, ajoutait que « piller des biens publics et privés, particulièrement des lieux de culte d’autres religions, était un acte non islamique et hautement condamnable ». En déplacement à Barcelone, en Espagne, où il prenait part à une rencontre internationale sur la tolérance dans les religions, le président du Conseil des oulémas du Pakistan, le maulana Tahir Mahmood Ashrafi, a lui aussi fermement condamné l’incendie de Mardan (…).

Source : Églises d’Asie

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Persécutions - Justice - Paix

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch