16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 05:15

méditation

À Noël, l'ombre de la croix se profile déjà. Car, en s'incarnant, Dieu choisit d'habiter la fragilité humaine. À Noël, Dieu entre dans notre humanité, il vient habiter nos déchirures et nos souffrances, là où précisément nous ne l'attendions pas. Le Christ nous rejoint au plus bas, il ne nous laisse pas seuls, il se fait homme comme nous pour mieux nous tendre la main et nous relever. Vivons l'Avent dans la contemplation de ce mystère : Dieu se fait tout proche. Il ose la vulnérabilité, il accepte de dépendre de l'homme, par amour de l'humanité. Vivons l'Avent en nous laissant à nouveau étonner par l'immense don qui nous est fait Comme le dit si bien saint Irénée, « Dieu s'est fait homme pour que nous devenions Dieu » ! Voilà le mystère de Noël plus nous nous humaniserons, plus nous marcherons vers notre humanité, et plus Dieu pourra se révéler, à travers nous, à toutes celles et tous ceux qui, en ce monde, cherchent l'espérance et la paix !

Frère Alois
http://www.taize.fr/fr_article2632.html

Extrait de Panorama N°416 décembre 2005
http://boutique.bayardweb.com/article/index.jsp?docId=49806

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Spiritualité

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch