14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 01:47

CROIX INFOS bleu

 

Un nouveau disque de chants liturgiques orthodoxes aux éditions Jade: « Ecclesia - Monastère de Valaam - Hiérodiacre Herman Ryabtsev »


Les éditions musicales Jade (qui font beaucoup pour faire connaître le chant liturgique orthodoxe en Europe et aux États-Unis) ont récemment publié un nouveau disque intitulé « Ecclesia ». Il présente une anthologie de chants byzantins, russes, géorgiens, bulgares, russes interprétés par le hiérodiacre Herman Ryabtsev, du monastère de Valaam, selon le style traditionnel ancien znammeny (antérieur à la seconde moitié du XVIe siècle) : le chant est monophonique (ou monodique), un chantre unique chante a capella, soutenu par l’ison (bourdon continu et grave) des autres chantres.


Des traditions diverses, éloignées les unes des autres tant géographiquement qu’historiquement, sont ici rassemblées; mais reprises dans leurs formes proches de leur source byzantine commune, c’est leur profonde unité plus que leur différences que l’on entend ici. Le hiérodiacre Herman n’a pas tenté de faire résonner ces chants en reconstituant leurs formes anciennes, mais inspiré par son expérience spirituelle et musicale, a cherché à en donner une interprétation naturelle, imprégnée par la prière.


Le destin du hiérodiacre Herman est singulier : né en 1961 en Ukraine, il suivi dès l’âge de cinq ans une formation musicale au Conservatoire, apprit à jouer de divers instruments dont la guitare et devint membre de différents groupes de rock underground. En 1983, il fut invité à Moscou par Vladimir Kuzmin pour jouer dans son célèbre groupe « Dynamic » qui, en Union Soviétique, était l’équivalent des Stones; il y jouait de la guitare acoustique, de la flûte, du saxo, des percussions et assurait l’accompagnement vocal. Fin 1986, il écrivit son premier album solo « Data ». L’année suivante, il fut invité à rejoindre le groupe de Yuri Antonov, une des stars de la pop russe. En 1988, il commeça une carrière de chanteur en solo, et l’une de ses vidéos fut diffusée lors des programmes de fin d’année sur une chaîne nationale. Ses différentes tournées le conduisirent bientôt partout, en Russie et en Europe. Il publia un second album en solo « I’ve Always Been Here ». Mais à la suite d’une expérience spirituelle intérieure, il décida d’arrêter la scène la veille de Noël 1989 et se rendit en Angleterre pour goûter à la vie monastique au monastère Saint-Jean-Baptiste, à Maldon. Rretourné en Russie, il rejoignit la communauté des frères du monastère de Valaam. Dès ses premiers jours au monastère, il en devint le chef de chœur, charge qu’il exerce aujourd’hui encore. C’est à son travail que l’on doit le renouveau du chant religieux russe ancien znamenny dont le monastère de Valaam est un centre important. Avec le groupe de moines qu’il dirige, il a enregistré plus de trente disques.


Contenu du CD :


01. Psaumes du Polyeleos (chant byzantin)


02. Hymne"Joyeuse Lumière"(chant znamenny)


03. Stichère "Roi céleste" (chant bulgare)


04. Tropaire de sainte Nino de Géorgie


05. Après ta naissance (chant serbe)


06. Canon eucharistique (chant znamenny)


07. Verset du Chant d'Entrée – Isodikon (chant de la région de Kartl-Kakhétie)


08. Tropaires du dimanche, ton 1 (chant bulgare)


09. Dogmatique, ton 1 (chant znamenny)


10. Chant des chérubins (chant bulgare)


11. Hymne de la Mère de Dieu - Magnificat (chant serbe)


12. Office de minuit du dimanche : hymnes tryadiques (chant bulgare)


13. Tropaire de Pâques


a) chant znamenny en slavon


b) chant byzantin en grec


c) chant serbe en serbe


d) chant de la région de Kartl-Kakhétie en géorgien






 

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch