5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 06:34

Dans sa séance du 3 décembre 2012, le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique a décidé de canoniser le père Nicéphore le Lépreux (+1964)

Le père Nicéphore (Nicolas Tzanakakis dans le civil), naquit dans le village de Sikari près de La Canée. Ses parents étaient de pieux paysans, qui décédèrent alors qu’il était jeune enfant. Son  grand-père le prit en charge, et l’envoya à La Canée faire un apprentissage de coiffeur, alors qu’il était âgé de 13 ans. C’est à ce moment qu’apparurent ses premiers symptômes de la maladie de Hansen, c’est-à-dire la lèpre. À cette époque, les lépreux étaient isolés dans l’île de Spinalonga, en raison des craintes de contagion. Lorsqu’il eut atteint l’âge de 16 ans, les symptômes devinrent plus manifestes, et pour éviter le confinement à Sinalonga, il s’enfuit sur un navire à destination de l’Égypte. Il travailla à Alexandrie, à nouveau chez un coiffeur. Toutefois, les signes de la maladie devinrent encore plus apparents, surtout sur les mains et sur le visage. C’est alors qu’un prêtre l’aida à partir à Chios, où existait une léproserie, dont l’aumônier était le père Anthyme Vayanos (+1969), qui a été canonisé.

http://www.orthodoxie.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Le monde orthodoxe

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch