20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 05:52

CROIX spiritualite

Quand Jésus eut cessé de prier, un de ses disciples lui dit: Seigneur, apprends nous à prier.

(Évangile, s. Luc 11, 1)

Si tu fais des prières fréquentes et successives, et entrecoupes la longueur du temps par ces répétitions rapides, il te sera plus facile de rester en éveil et tu feras ton oraison avec beaucoup de présence d'esprit. (Jean Chrysostome)

Celui qui ne peut garder sans cesse l'esprit présent à Dieu doit joindre et associer la méditation et la prière des lèvres.

(Barsanuphe de Gaza 1)

Quand tu pries, ne recherche pas des mots compliqués, car le bégaiement simple et monotone des enfants a souvent touché leur Père des cieux. (Jean Climaque 28.4)

Il est impossible d'apprendre la beauté de la prière par l'enseignement d'autrui. La prière ne s'apprend que dans la prière et elle a Dieu pour maître. (Idem 28.67)

S'il vous arrive d'obtenir une introduction auprès de l'empereur, vous vous tenez droit devant lui, vous le priez avec votre langue, vous fixez les yeux sur lui. Pendant la prière, à la présence du corps ajoutez donc l'attention de votre esprit aux paroles que vous prononcez et à Dieu, conscient de Celui à qui vous vous adressez et qui vous accorde audience.

(Théoleppe de Philadelphie 1)

Si nous voulons expérimenter la vie contemplative, il faut d'abord rentrer en soi-même, au plus profond de son intérieur, et s'appliquer à l'action de grâce, à la louage et à l'éternelle révérence. (Jean Ruysbroeck 1)

S'il est bon de se servir du raisonnement pendant quelques instants, n'allons pas toutefois nous fatiguer à passer tout le temps de l'oraison en considérations. Si nous le pouvons, occupons-nous à penser que le Seigneur nous regarde, que nous lui tenons compagnie; parlons-lui, exposons-lui nos suppliques, humilions-nous; réjouissons-nous avec lui.

(Thérèse d'Avila 2/c. 13)

J'ai mis toute une vie pour apprendre à prier un quart d'heure. (John Henry Newman)

Le moyen de lutter contre le vagabondage des pensées consiste à porter l'attention de l'esprit sur le fait que le Seigneur est devant nous et que nous sommes devant lui. Il faut fixer tout son esprit dans cette pensée et ne pas lui permettre de s'en écarter. (Théophane de Vischen)

Il faut choisir une prière courte, composée de quelques mots brefs, mais forts, et la répéter longtemps et souvent ; c'est ainsi qu'on prend goût à la prière. (Récits d'un pèlerin russe)

On ne parvient pas à la prière pure en ajoutant, mais en retranchant; non en multipliant les pensées, mais en les simplifiant.(Irénée Hausherr)

L'apprentissage de la prière est l'apprentissage du silence. (A. de Saint-Exupéry 2/LXXIII)

Au début de la vie de prière, le silence de Dieu est la réalité la plus difficile à supporter. Il faut donc apprendre à s'assoier, à ne rien faire devant Dieu sinon attendre et se réjouir d'être présent à l'éternel Présent. (Jean Lafrance)

Aucune minute de ma prière ne trouvera Dieu distrait de moi : il m'apprend à lui être présent, à me communiquer à lui.(Un ermite)

La solitude, le jeûne et la veille autour de la Parole furent pour Jésus l'école où il apprit à prier, homme en ce monde.(André Louf)

Si la prière est un entretien, une conversation avec Dieu, il faut d'abord apprendre à notre âme, à notre coeur, à parler la langue de Dieu. (Bernard Bro)

Il faut arriver à trouver un nom à Dieu pour nos relations avec lui, un nom qui lui convient dans ce qu'il est pour nous et dans ce que nous sommes pour lui. (Antoine Bloom)

C'est encore en priant qu'on apprend petit à petit à mieux prier. (Yves Moreau )

Redevenons un peu contemplatifs et admirateurs du monde créé et tirons de cette première écoute la mise en train de la poésie de la prière. (Paul VI )

Dans sa jeunesse, Antoine Bloom rencontra une vieille dame qui lui demanda comment prier : elle récitait depuis 14 ans la prière monologique sans en éprouver d'effet. Celui qui n'était encore que séminariste lui conseilla de commencer par ne rien faire pendant le quart d'heure qui précédait sa première prière, si ce n'est de prêter ATTENTION à tout ce qui l'environnait... Et sa prière commença bel et bien à devenir efficiente. (L'école de la prière", Antoine Bloom, Seuil, 1972, p 128)

Si vous essayez de vous asseoir et de faire attention à ce qui vous traverse l'esprit juste pendant 2 à 3 minutes, en essayant de désamorcer chaque association de pensée qui naisse, quelle qu'elle soit, vous vous apercevrez que la tâche est impossible, et que sans cesse la machine qui est dans votre tête se remet à fonctionner, vous poussant à l'association mentale.

Ce préalable à la prière en est la moitié nécessaire, elle est le développement de L'ATTENTION, sans laquelle les pères hésychastes enseignent que ne peut s'enclencher la seconde moitié de la prière

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Prières et méditation

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch