18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 05:37


 

tumblr_m2o8vjH5E51qik5a9o1_500.jpgL’Histoire avec un grand « H » ne commence pas à Sumer. Elle ne commence pas non plus au néolithique alors que nos ancêtres embellissent les murs des grottes. L'Histoire ne commence pas davantage lorsque les premiers hominidés cherchent désespérément à se chauffer ou à tailler des outils pour leur permettre de survivre.

L’Histoire commence-t-elle lorsque les gigantesques dinosaures imposent leur loi à un monde encore en proie à de titanesques convulsions ? Non.

 

L'Histoire commence bien avant l'apparition du monde matériel. L'Histoire avec un grand « H » débute dans les royaumes angéliques.

Le Dieu Trine avait alors décidé de partager son amour infini, de créer des créatures qui pourraient être le réceptacle de sa lumière torrentielle. Dans un immense élan créateur, des êtres apparurent. Il y en avait de toutes sortes ! Des grands, des petits, des calmes, des nerveux, des puissants, des incandescents, des nobles, des graves et peut-être des farceurs. Certains étaient pareils à des nuages informes de lumière électrisée, d'autres à des silhouettes filandreuse aux reflets d'argent. Si l'on pouvait, nous humains du XXIe siècle, ne fut-ce que jeter un œil sur cette assemblée, l'on périrait immédiatement de peur ou d'émerveillement, subjugués par la beauté infinie ou pétrifiés par la puissance invincible.

Des milliers de milliers de millions d'esprits au service du Dieu Unique. Et peut-être des centaines d'espèces, si toutefois ce terme convient à la gent angélique. Difficile d'imaginer cette assemblée infiniment plus bigarrée que Time Square un samedi après-midi.

Saint Cyril de Jérusalem dira : « Imaginez combien est grand le nombre d'habitants de l'Empire Romain. Imaginez combien est grand le nombre de peuples barbares qui existent en dehors. Imaginez combien sont morts depuis un siècle. Imaginez combien ont été enterré depuis des milliers d'années, et imaginez maintenant toute l'humanité depuis Adam jusqu'à aujourd'hui. Grande est cette multitude d'hommes mais petite en comparaison avec les anges dont le nombre est plus grand. Il y a 99 brebis et la race humaine est la centième égarée. Par la taille d'un lieu, on peut juger le nombre de ceux qui y résident. Or la Terre où nous résidons est minuscule comparée aux cieux, donc les cieux qui nous entourent doivent avoir un bien plus grand nombre d'habitants. Comme espace gigantesque, les cieux des cieux abritent un nombre incalculable. S'il est écrit que « Mille milliers le servaient ; dix mille myriades se tenaient devant lui » (Dan 7 : 10), c'est uniquement parce que le prophète ne pouvait pas exprimer un plus grand nombre. »

 

Des « espèces » d'anges que Dieu créa, nous en connaissons 9 pour sûr. Ce sont celles qui sont citées dans cette bibliothèque inspirée qu'est la Bible et qui furent décrit par l'auteur se cachant sous le pseudonyme de Saint Denys l'Aéropagite :

 

1) Les Séraphins, les serpents de feu

 

Premiers parmi les créatures angéliques. Le terme « Séraphims » signifie « Feu » ou « Serpent » en hébreux. Déjà, les anciens Egyptiens les représentaient sous la forme de cobras dressés, les uraeus. Le Pharaon, censé être l'incarnation de la volonté divine sur Terre, les portait sur sa couronne, entre ses yeux afin d'être guidé par eux. Car les anges les plus proches de Dieu sont enflammés par Son Amour qui est comme un torrent de lave incandescent imprégnant toute la Création : « Car notre Dieu est un feu dévorant » (He 12 ; 29).

Il est dit que les Séraphims ont six ailes et que leur rôle est de louer Dieu :

 

« Des séraphins se tenaient au-dessus de lui.

Ils avaient chacun six ailes :

deux pour se couvrir le visage,

deux pour se couvrir les pieds

et deux pour voler.

Ils se criaient l'un à l'autre :

« Saint, saint, saint, le Seigneur Tsabaoth,

sa gloire remplit toute la terre ! » (Es 6 ; 2-3)

 

Mais qu'est ce que ces appendices ailés dont ils se couvrent le visage et les pieds ? Deux pour voler, on peut comprendre, c'est la fonction des ailes. Mais pourquoi se couvrir le visage et les pieds ?

La Puissance des Séraphims est inimaginable pour un esprit humain. Ils sont parmi les plus puissantes créatures de l'Univers et peuvent agir sur la trame de la réalité suivant les désirs de Dieu.

S'ils sont de feu, c'est que leur être tout entier est consumé en permanence par l'Amour et la Lumière de Dieu. Or nul créature vivante, spirituelle ou matérielle, humaine ou angélique ne peut voir Dieu face à face sans être détruit. C'est pourquoi, les Séraphims se couvrent le visage de leurs ailes, car malgré leur puissance, l'énergie pure de Dieu les détruirait instantanément s'ils la contemplaient directement.

Même pour la classe d'anges les plus puissants, Dieu reste un mystère.

 

Les Séraphins sont tellement imprégnés de Dieu que leurs actions sont l'expression parfaite de la volonté du Créateur dont ils sont le prolongement parfait.

Pour preuve, alors que seul Dieu a le pouvoir d'écarter définitivement le pêché, c'est-à-dire de combler le vide entre Sa créature et Lui, le prophète Esaï vit ses pêchés remis par un Séraphin alors qu'il se trouve devant Dieu :

 

Je dis alors : « Malheur à moi ! Je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j'habite au milieu d'un peuple aux lèvres impures et mes yeux ont vu le roi, le Seigneur, le tout-puissant. » L'un des séraphins vola vers moi, tenant dans sa main une braise qu'il avait prise avec des pinces sur l'autel. Il m'en toucha la bouche et dit : « Dès lors que ceci a touché tes lèvres, ta faute est écartée, ton péché est effacé. » (Es 6 ; 5-7)

Les anges sont les médiateurs entre l'Amour, la Volonté, la Justice de Dieu et le monde des Hommes, la Terre. Comparé à l'énergie dense de l'Univers après la Chute, ils sont infiniment plus lumineux. Baignés dans l'amour de Dieu, irrigués par sa Vie brûlante, nul Séraphim ne pourrait entrer en contact avec le monde matériel sans le consumer immédiatement de son énergie incandescence. Aussi, parce que leur mission est de protéger la Terre et non de la détruire, parce que leur travail est d'y envoyer les rayons d'énergies divines et non un feu purificateur, les Séraphins se couvrent les pieds avec délicateoriginal.jpgsse. Ils épargnent ainsi ce monde si bon au yeux de Dieu. 

 

http://www.relianceuniverselle.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Europe - dans Spiritualité

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch