17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 00:03
Les Synodes de l'Orthodoxie Occidentale à venir en 2016

 

Les Synodes de l’Eglise Orthodoxe Occidentale

 Paris le samedi 7 mai 2016 et le samedi 8 octobre 2016

 

  - 1 - 1054 marque la rupture entre Rome et Constantinople. Les deux grandes parties de la chrétienté vont dès lors s’ignorer, sinon se combattre. Rome prendra le nom d’Eglise Catholique romaine. Constantinople prendra le nom d’Eglise Orthodoxe, avec une suite d’Eglises nationales (régionales).

Au 16e siècle apparaissent les Eglises catholiques protestantes, toutes issues d’une rupture avec l’Eglise Catholique romaine.

 

 - 2 - Deux ecclésiologies vont alors se constituer : l’Eglise Catholique romaine s’appuyant sur le texte « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise… ».

L’Eglise Orthodoxe s’appuyant sur le texte : « Allez, enseignez toutes les nations… ».

Il faut attendre le XXe siècle, avec la rencontre du Pape Paul VI, à Jérusalem, et du Patriarche Athénagoras, pour la levée des excommunications réciproques et la reprise d’un dialogue entre catholiques et orthodoxes.

 

- 3 - Au XXe siècle, suite aux troubles liés au communisme, le patriarche Serge de Moscou, alors « locum tenens », écrit un décret (le décret du 16 juin 1936) en lequel apparaît pour la première fois le concept : « Orthodoxie Occidentale », à l’article 9.

Ce Décret légitime (de fait et de droit) la mise en place d’une Orthodoxie proprement Occidentale. C’est à ce décret et notamment à l’article 9 que se réfère l’Orthodoxie Occidentale dans sa légitimité, sa structuration et son fonctionnement.

 

4 - Mgr Winnaert, un français, sera le premier messager de l’Orthodoxie Occidentale.

Mgr Kovalevsky, avec son frère le musicologue Maxime, sera l’un des artisans forts de l’Orthodoxie Occidentale, avec la restauration d’une liturgie de rite occidental (Liturgie de St Germain de Paris) et la mise en place d’un cycle liturgique inspiré de la tradition chrétienne occidentale.

 

5 - Aujourd’hui, l’Orthodoxie Occidentale en France se compose de cinq entités ecclésiales : L’Eglise Catholique Orthodoxe de France (1 évêque) ; L’Eglise Orthodoxe Française (1 évêque) L’Eglise des Gaules (1 évêque) ; L’Eglise Orthodoxe Celte (2 évêques) ; l’Eglise Orthodoxe d’Europe (4 évêques, 17 avec les missions africaines).

 

6 - Le 22 novembre 2014 fut le jour de l’ouverture du premier Synode local occidental depuis la rupture de 1054, synode conforme à l’ecclésiologie et aux canons de l’Eglise Orthodoxe.

L’Eglise Orthodoxe est structurée et fonctionne par des synodes locaux (nationaux ou régionaux) depuis le IIe siècle. Le 2e synode s’est tenu le 30 mai 2015, le 3e synode s’est tenu le 10 octobre 2015.

 

7 - Désormais le clivage est simple : d’un côté les orthodoxes relevant de synodes étrangers (russe, roumain, serbe, etc.)

De l’autre, les orthodoxes relevant d’un synode local occidental, bi-annuel, conforme aux principes ecclésiologiques et canoniques de l’Eglise Orthodoxe.

 

8 - Les prochains synodes de l’Eglise Orthodoxe Occidentale auront lieu à Paris, pour l’année 2016 : 4e synode le samedi 7 mai 2016 et le 5e synode le samedi 8 octobre 2016.

Le synode est à l’écoute et bienveillant aux demandes, en Europe et hors d’Europe, de ceux qui veulent soit entrer, soit avoir la protection de l’Eglise Orthodoxe Occidentale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Orthodoxes d'Occident - dans Primatie

Eglises Orthodoxes 

dans le Monde

Recherche

Orthodoxie

IMGP1078

“Jamais, jamais, jamais,

ne laissez jamais quiconque vous dire qu’afin d’être Orthodoxe, vous devez aussi être Oriental.

L’Occident a eu la pleine Orthodoxie mille ans durant, et sa vénérable Liturgie est bien plus ancienne que n’importe laquelle de ses hérésies.”

Saint Jean Maximovitch